NOUVELLES

Affaire Arsmtrong - Le dossier intéresse aussi le CIO

12/10/2012 07:10 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

Le rapport de l'Agence antidopage américaine (Usada) sur Lance Armstrong intéresse aussi le Comité international olympique (CIO) qui va examiner s'il y a matière à retirer à l'Américain sa médaille de bronze du contre-la-montre des JO-2000, a indiqué vendredi le CIO.

Ce dossier était surtout attendu par l'Union cycliste internationale (UCI), seule compétente juridiquement pour priver le Texan de ses podiums dans les grandes courses cyclistes, dont ses sept titres du Tour de France. 

"Le CIO a pris note du rapport de l'Usada et est en train de l'étudier avec toute la documentation correspondante", selon le service de presse de l'instance olympique. 

"Il serait prématuré à ce stade de dire si le CIO envisage de prendre des mesures. Si nous trouvons des preuves qui justifient l'ouverture d'une procédure disciplinaire, nous agirions bien entendu en conséquence", a-t-il précisé.

Le Code mondial antidopage fixe à huit ans le délai de prescrition pour des faits de dopage, mais l'Usada, en radiant à vie Armstrong de toute compétition sportive et en lui retirant son palmarès, a déjà outrepassé ces règles en faisant valoir l'ampleur du système de dopage mis en place autour de l'Américain.

Tyler Hamilton, l'un des anciens coéquipiers d'Armstrong qui ont témoigné contre le Texan, avait déjà dû rendre sa médaille d'or du contre-la-montre des Jeux d'Athènes de 2004 au printemps 2011, suite à ses aveux de dopage. Le CIO avait corrigé le podium cet été avant qu'il n'y ait prescription.

 

stp/gf/jgu

PLUS:afp