NOUVELLES

WEC/Six Heures de Fuji: Audi en danger sur les terres de Toyota

11/10/2012 03:14 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Audi se déplace sur les terres de Toyota, dimanche, pour les Six Heures de Fuji, 7e et avant-dernière manche du Championnat du monde d'endurance (WEC), avec le risque de se faire battre une deuxième fois cette saison après les Six Heures de Sao Paulo en septembre.

Une semaine après le Grand Prix du Japon et le premier podium de leur idole Kamui Kobayashi en Formule 1, les fans nippons vont pouvoir encourager la Toyota TS030 Hybrid de l'Autrichien Alex Wurz et du Français Nicolas Lapierre, associés pour l'occasion au Japonais Kazuki Nakajima, au pied du célèbre Mont Fuji gravi chaque année par 100.000 randonneurs.

Chez Audi, le Français Benoît Tréluyer, leader du championnat pilotes avec ses compères Marcel Fässler, le Suisse, et André Lotterer, l'Allemand, sera lui aussi en terrain connu, parce qu'il a couru pendant dix ans dans l'archipel, en monoplace et surtout en Super GT, une catégorie très suivie sur les circuits japonais.

Dans les affrontements directs cette saison, Audi mène 3-1, puisqu'un problème technique mineur (éclairage des numéros de course) a empêché Toyota de récidiver à Bahreïn, après sa victoire de Sao Paulo. Quant au podium, quasiment assuré après une belle remontée, il s'est évanoui dans la nuit orientale quand un accrochage a obligé le proto japonais à abandonner, à une heure de la fin.

Le titre constructeurs étant assuré pour Audi depuis la victoire à Silverstone fin août, reste à attribuer le titre pilotes pour lequel seuls les deux équipages Audi sont encore en course.

Le trio des jeunots, Tréluyer-Fässler-Lotterer, mène devant le tandem des vétérans, Kristensen-McNish mais il reste deux courses et 50 points à distribuer, ici et à Shanghai dans 15 jours, donc tout est encore possible.

L'autre intérêt du week-end sera de voir si l'écurie française Oak Racing, avec le renfort de Takuma Sato, ex-pilote de F1 reconverti en Indycar, sera capable de s'approcher du podium, pour son retour en LMP1, la catégorie-reine, avec un moteur Honda. Et si les Britanniques d'Aston Martin Racing réussiront enfin à gagner en GTE-Pro, face à la Ferrari de Giancarlo Fisichella.

Programme (en heures locales, soit GMT+9):

Vendredi:

11h00-12h30: Essais libres 1

15h30-17h00: Essais libres 2

Samedi:

09h25-10h25: Essais libres 3

13h30-14h30: Qualifications

Dimanche:

07h55-08h15: Warm-up

11h00-17h00: Course

dlo/jgu

PLUS:afp