NOUVELLES

Wall Street finit en baisse, malgré un bon chiffre de l'emploi américain

11/10/2012 04:31 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

La Bourse de New York a terminé en baisse, un recul inattendu des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis échouant à apaiser les inquiétudes du marché en ce début de saison des résultats aux Etats-Unis: le Dow Jones a lâché 0,14% et le Nasdaq 0,08%.

Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a cédé 18,58 points à 13.326,39 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 2,40 points à 3.049,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a quant à lui grappillé 0,02% (+0,28 point) à 1.432,84 points.

Le marché se prépare "à une très grosse journée (vendredi) avec les résultats trimestriels des (banques) JPMorgan Chase et Wells Fargo dont les perspectives notamment seront essentielles pour définir l'humeur du jour des courtiers", a noté Michael James, de Wedbush Securities.

Dans ce contexte, "même si cela n'y ressemble pas, cette séance a été une petite victoire du marché qui finit presque à l'équilibre après une semaine très en baisse", en dépit d'une nette "faiblesse du secteur technologique emmené à la baisse par Apple", a-t-il noté.

Jusqu'à ce que l'indice vedette parte dans le rouge en fin de séance, pendant l'essentiel de la journée, la place new-yorkaise avait en effet été soutenue "par des chiffres de l'emploi qui ont remis en cause une morosité du marché liée aux résultats d'entreprise (...), pas forcément justifiée, depuis le début de la semaine", a commenté Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont effet chuté de 9% au tournant du mois d'octobre par rapport à la semaine précédente, à leur niveau le plus bas depuis la mi-février 2008.

Le département du Travail a recensé le dépôt de 339.000 demandes d'allocations de chômage dans le pays du 30 septembre au 6 octobre, alors que les analystes tablaient sur une hausse à 370.000 nouveaux chômeurs.

Les courtiers sont cependant restés prudents après la baisse de deux crans par l'agence de notation Standard & Poor's de la note de solvabilité de l'Espagne, de "BBB+" à "BBB-", survenue après la clôture de Wall Street mercredi, celle-ci n'étant désormais plus qu'à un cran de la catégorie des emprunteurs spéculatifs.

Le marché obligataire, qui avait ouvert en recul, a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 1,675% contre 1,691% mercredi soir et celui à 30 ans à 2,855% contre 2,894%.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp