NOUVELLES

Tentative de meurtre dans une SAQ : la police publie un portrait-robot

11/10/2012 11:26 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont publié jeudi un portrait-robot de l'un des hommes soupçonnés d'avoir tenté d'assassiner une employée de la Société des alcools du Québec (SAQ) à Baie-d'Urfé, en octobre 2010.

Le suspect recherché est âgé de 25 à 30 ans. Il paraît plus vieux que son âge. Il aurait le teint basané et mesurerait environ 1,77 m, pèserait environ 73 kg. L'homme aurait les cheveux bruns légèrement frisés, retombant sur son front. Il s'exprime en anglais.

Au moment des faits, il portait un manteau orange, un jeans foncé, un chandail gris de type kangourou avec du lettrage à la hauteur de la poitrine, des gants foncés et des souliers de course noir et blanc.

La récompense doublée

Par ailleurs, la récompense offerte par des donateurs anonymes a été doublée et s'établit désormais à 20 000 $ pour toute information menant à l'arrestation et à la condamnation d'un suspect lié à cet événement.

Le 28 octobre 2010, deux hommes, dont l'un était muni d'une arme de poing, se sont introduits vers midi dans une succursale de la SAQ de Baie-d'Urfé, dans l'ouest de l'île de Montréal, où travaillait Hélène Leduc, une employée âgée d'une cinquantaine d'années.

Une fois dans le commerce, les individus se sont dirigés directement vers l'arrière du commerce et ont surpris la femme qui était seule dans la succursale.

C'est à ce moment qu'un des suspects lui aurait tiré une balle dans la nuque.

La victime lourdement handicapée

La dame, qui a miraculeusement survécu à ses blessures, est cependant demeurée lourdement handicapée. Déclarée tétraplégique par les médecins, elle est privée de l'usage de ses bras et de ses jambes pour le restant de sa vie.

Les policiers, qui ont fait appel au public à plusieurs reprises dans cette affaire, poursuivent leur enquête.

Le SPVM avait interpellé trois suspects en 2011 relativement à cette affaire, mais les avait relâchés par la suite sans porter d'accusations contre eux.

Toute personne ayant des informations sur cette affaire est priée d'appeler Info-Crime Montréal au 514 393-1133.

PLUS: