NOUVELLES

Syrie: Ryad exhorte M. Brahimi à obtenir un arrêt de l'effusion du sang

11/10/2012 03:27 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

Le vice-ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Abdel Aziz Ben Abdallah, a exhorté jeudi le médiateur international en Syrie Lakhdar Brahimi à agir pour obtenir l'arrêt de "l'effusion du sang du peuple syrien".

Lors d'un entretien avec M. Brahimi à Jeddah, sur la mer Rouge, le prince saoudien a souligné l'importance pour son pays que les efforts de M. Brahimi "aboutissent à un arrêt immédiat de l'effusion du sang du peuple syrien" par le régime du président Bachar al-Assad, selon l'agence officielle Spa.

Le médiateur international a entamé en Arabie saoudite une nouvelle tournée régionale pour tenter de trouver une issue au conflit en Syrie, au lendemain du rejet par Damas d'un cessez-le-feu unilatéral réclamé par le chef de l'ONU.

Le prince Abdel Aziz a souhaité que M. Brahimi réussisse dans sa mission et rappelé qu'il devait "bénéficier du soutien international requis" afin de pouvoir "gérer la crise sous tous ses aspects politiques et humanitaires".

Chargé par la Ligue arabe et l'ONU d'aider à trouver une issue au conflit en Syrie, Lakhdar Brahimi est arrivé mercredi à Jeddah, où le roi Abdallah et la plupart des responsables saoudiens se trouvent actuellement.

"M. Brahimi abordera l'ensemble des aspects du dossier syrien avec les responsables saoudiens", a déclaré à l'AFP le porte-parole du diplomate algérien, Ahmed Fawzi.

Selon l'ONU, Jeddah est la "première étape de (la) deuxième tournée régionale" de M. Brahimi. M. Fawzi a précisé qu'il se rendrait "probablement au Caire" ultérieurement, sans autre précision.

M. Brahimi s'était rendu une première fois au Proche-Orient à la mi-septembre, notamment à Damas où il avait rencontré le président Bachar al-Assad. Il n'avait toutefois pu obtenir aucune concession de sa part.

bur/tm/fc

PLUS:afp