MONTRÉAL - C'est un policier d'expérience, Mario Laprise, qui succédera à Richard Deschenes comme directeur général de la Sûreté du Québec.

M. Deschenes ne terminera donc pas le mandat de cinq ans qui lui avait été confié et qui devait prendre fin en 2013.

La nomination de M. Laprise a été entérinée par le conseil des ministres, mercredi. Il entrera en fonction lundi prochain.

M. Laprise a été policier à la Sûreté du Québec pendant plus de 25 ans. Il a dirigé, à partir de 2005, les enquêtes et la sécurité chez Hydro-Québec.

Pendant ses années de service à la SQ, Mario Laprise a été l'un des dirigeants de l'escouade Carcajou qui avait été formée pour mener la guerre contre les motards criminels dans les années 1990.

Interrogé sur le départ subit de M. Deschenes, le chef libéral par intérim, Jean-Marc Fournier, s'en est étonné. «Les congédiements se suivent à un rythme effréné», a-t-il commenté, ajoutant que cela lui rappelait les «purges» sous l'ancien premier ministre péquiste Jacques Parizeau.

Le nouveau ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, n'a pas rappelé La Presse Canadienne pour donner sa version des faits.

Loading Slideshow...
  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois prononce son premier discours en tant que première ministre

  • Pauline Marois dépêchée hors de la scène par deux gardes du corps

  • Pauline Marois dépêchée hors de la scène par deux gardes du corps

    Capture de télévision

  • Un homme tient l'arme du présumé tireur

  • Le présumé tireur aurait mis le feu à l'arrière du Métropolis

  • Le présumé tireur aurait mis le feu à l'arrière du Métropolis

  • Le présumé tireur immobilisé à terre

  • Le présumé tireur escorté par les policiers

  • Le suspect est Richard Henry Bain, apprendra-t-on plus tard.