NOUVELLES

Route des monts Otish : confusion sur le coût des travaux

11/10/2012 02:33 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

La construction de la route vers les monts Otish, au nord de Chibougamau, devrait finalement coûter autour de 400 millions de dollars.

Cette somme est nettement plus importante que celle annoncée au lancement du projet. Elle est toutefois loin des montants évoqués par le président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard.

Vendredi, il indiquait que la route des monts Otish risquait de coûter 470 millions de dollars, au lieu des 330 millions annoncés par Jean Charest il y a un an. Stéphane Bédard prenait cet exemple pour illustrer les dépassements de coûts auxquels le nouveau gouvernement péquiste doit faire face.

La version de Transports Québec

Le ministère des Transports considère que la somme évoquée par Stéphane Bédard est exagérée. Le porte-parole, Guillaume Lavoie, parle plutôt de 406 millions de dollars dans le plan d'affaires final.

Il avoue, par contre, que les coûts ont explosé de 20 % en un an seulement. Guillaume Lavoie explique que les travaux se déroulent dans un milieu nordique, difficile d'accès. Le ministère n'a pas l'habitude de réaliser ce type de construction.

Stornoway Diamonds

Le porte-parole de la minière Stornoway Diamonds, Ghislain Poirier, indique que l'entreprise ne fournira pas davantage que les 44 millions de dollars qu'elle a promis pour la construction de cette route de 240 kilomètres.

L'entente signée avec Québec portait sur un montant fixe, et non sur un pourcentage. L'entreprise s'est aussi engagée à dépenser 1,2 million de dollars par année pour l'entretien de la route.

La mine de diamants que Stornoway Diamonds veut exploiter doit normalement démarrer ses activités en 2015, si toutes les autorisations environnementales sont accordées.

Les travaux avancent

Environ 140 kilomètres sont sur le point d'être complétés, soit plus de la moitié de la route.

L'avancement des travaux réjouit la mairesse de Chibougamau, Manon Cyr. Elle attend maintenant de voir quelles seront les intentions du nouveau gouvernement dans ce dossier, particulièrement en ce qui a trait au financement de la route.

Selon le ministère des Transports, le gouvernement péquiste analyse les soumissions reçues il y a trois semaines, avant d'octroyer le troisième contrat du projet.

PLUS: