La nouvelle ministre québécoise des Ressources naturelles, Martine Ouellet, se dit favorable au développement de l'éolien, mais surtout, elle souhaite augmenter les redevances découlant de l'exploitation de toutes les ressources naturelles du Québec, y compris la forêt.

« Pour l'instant, on est à regarder, juste d'augmenter les redevances, parce qu'avec les redevances actuelles, nous pensons que le partage n'est pas équitable », a déclaré la ministre en entrevue, jeudi matin, à l'émission Info-réveil.

La ministre a indiqué ne pas avoir pris connaissance en détail du projet de développement éolien piloté par la Conférence régionale des Élus du Bas-Saint-Laurent. Avec les MRC du territoire et la Nation malécite de Viger, la CRE veut construire un parc éolien communautaire de 225 mégawatts au coût de 520 millions de dollars.

La ministre indique toutefois que son gouvernement veut développer l'énergie éolienne au Québec : « on pense que c'est une énergie renouvelable, intéressante et extrêmement complémentaire avec l'énergie hydraulique ».

Par ailleurs, la ministre Martine Ouellet se dit préoccupée par la présence d'Hydro-Québec en région. Les employés d'Hydro-Québec dans l'Est du Québec ont manifesté plusieurs fois cette année pour dénoncer la migration de leurs emplois vers les grands centres.

La ministre affirme que la société d'État, où elle a travaillé pendant plusieurs années, doit « continuer à être un moteur de développement économique au Québec et dans les régions ».