Une nouvelle étude démontre qu’un tout petit geste pourrait améliorer la résistance à la pression, selon nlm.nih.gov.

Le secret résiderait dans la main gauche!

En effet, il semble que de simplement presser une balle (les balles antistress, par exemple) de la main gauche aurait un effet bénéfique sur le cerveau.

Les mêmes effets seraient observables en pliant simplement la main gauche à quelques reprises.

Ainsi, les gens qui doivent performer sous pression pourraient voir diminuer leur chance de s’écrouler dans les moments importants. Les athlètes, par exemple, sont des exemples parfaits de personnes qui peuvent bénéficier de ce « traitement ».

Les chercheurs allemands de l’étude ont testé leur théorie sur des joueurs de soccer, de badminton et des judokas. Les tests ont été effectués durant des pratiques et des compétitions.

L’étude, publiée dans le Journal of Experimental Psychology: General, conclut que les droitiers qui pressent une balle dans leur main gauche avant une compétition ont une meilleure résistance à la pression que ceux qui font le même geste, mais de la main droite.

On peut donc déduire que la main gauche a bel et bien un effet sur le cerveau, activant l’hémisphère droit. Les données concernant les gauchers n’ont pas été compilées.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net

Loading Slideshow...
  • Jon Hamm

    L'acteur de «Mad Men» a connu la dépression chronique alors qu'il avait tout juste vingt ans. Il a remonté la pente avec l'aide d'une thérapie et en prenant des antidépresseurs.

  • Ashley Judd

    Dans ses mémoires, «All That Is Bitter & Sweet», l'actrice relate qu'elle a songé au suicide étant adolescente, et qu'elle a passé 42 jours dans une clinique pour dépression.

  • Owen Wilson

    On le croit très <em>relax</em>, mais ses problèmes ont fait surface en 2007 quand il a essayé d'attenter à ses jours.

  • Paulina Porizkova

    La mannequin et modèle de «Dancing with the Stars» a soigné ses attaques de panique avec des antidépresseurs.

  • Heath Ledger

    L'acteur aurait souffert de dépression, d'anxiété et d'insomnie, d'où son abus - fatal - de médicaments et autres diverses drogues.

  • Demi Lovato

    L'actrice et chanteuse a connu des difficultés émotionnelles en 2010. Elle a confié souffrir de troubles bipolaires, d'anorexie et de boulimie.

  • David Arquette

    L'acteur a connu la dépression et l'abus d'alcool, quelques temps après son divorce avec Courteney Cox. Un séjour dans un centre l'aurait beaucoup aidé.

  • Catherine Zeta-Jones

    L'actrice a révélé en 2011 qu'elle souffrait de troubles bipolaires de type II, qui causent de sévères dépressions.

  • Gwyneth Paltrow

    L'actrice a confié avoir lutté contre une dépression postpartum à la suite de la naissance de son fils, Moses, en 2006.

  • Marissa Jaret Winokur

    L'actrice de Broadway a connu la dépression postpartum après la naissance de son fils en 2008, bien qu'ayant fait appel à une mère porteuse. La dépression postpartum ne serait malheureusement pas réservée aux femmes qui accouchent physiquement.

  • Amanda Beard

    La nageuse olympique a essayé les antidépresseurs et la thérapie, mais elle ne serait pas totalement remise de sa dépression et de ses troubles alimentaires.

  • Jeret "Speedy" Peterson

    Le skieur a perdu sa bataille contre la dépression quand il s'est tué d'une balle, à l'âge de 29 ans.

  • Princess Diana

    Avant que Kate Middleton ne se marie avec son prince, elle aurait vu un conseiller en prévention... En souvenir de Diana, qui souffrait de dépression et de troubles alimentaires.

  • Tipper Gore

    L'ex-femme de Al Gore est tombée dans la dépression après que son fils ait failli mourir.

  • Brooke Shields

    L'actrice s'est ouverte au sujet de sa dépression postpartum en écrivant notamment un livre sur le sujet.

  • Paige Hemmis

    L'hôte de «Extreme Makeover: Home Edition» avait l'air toujours souriante à la télé, mais elle luttait en fait contre la dépression.

  • Winona Ryder

    L'actrice s'est fait soigner pour troubles anxieux et dépression dans une institution spécialisée en troubles mentaux et serait toujours suivie par un thérapiste.

  • Kendra Wilkinson

    L'ancienne playmate de <em>Playboy</em> a eu une dépression postpartum après la naissance de son bébé, à 24 ans.