NOUVELLES

Maria de Villota veut "continuer à lutter" pour la place de la femme en F1

11/10/2012 09:26 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

La pilote espagnole de Formule 1 Maria de Villota a affirmé jeudi qu'elle entendait "continuer à lutter" pour défendre la place de la femme dans la course automobile, lors de sa première apparition publique depuis un grave accident en juillet qui a mis fin à sa carrière.

"Je veux continuer à lutter parce que je crois énormément dans la femme dans le monde" de la course automobile, a-t-elle déclaré, très émue, lors d'une conférence de presse où elle était entourée de plusieurs personnalités comme le pilote de rallye Carlos Sainz ou Reyes Ventos, l'épouse du pilote de Formule 1 Pedro de la Rosa.

"Maintenant j'ai un empêchement physique pour piloter, avant je ne l'avais pas, et désormais je veux qu'il y ait une relève" féminine, a-t-elle poursuivi, citant aussi l'exemple de l'Autrichienne Monisha Kaltenborn, qui a pris la tête de l'écurie Sauber.

Villota a admis ne pas savoir ce qu'elle va faire à l'avenir. "Avant, je ne voyais que la Formule 1, je ne me voyais qu'au volant d'une voiture en course et je ne voyais pas que ce qui était réellement important dans la vie, pouvoir dire clairement: je suis vivante", a-t-elle ajouté.

"Cet oeil m'a redonné le nord, m'a redonné l'important, et je le prends comme ça, avec l'énergie de dire que cette nouvelle chance je vais la vivre à 100%", a-t-elle ajouté.

Fille d'un ancien pilote de F1, Maria de Villota a été victime d'un accident le 3 juillet en essais privés en Angleterre, se blessant grièvement lorsque sa monoplace a percuté un camion de son écurie après avoir accéléré de manière inexplicable.

L'Espagnole de 32 ans a été opérée deux fois et a perdu l'usage de l'oeil droit. C'était sa première sortie au volant d'une monoplace de l'écurie russe Marussia, pour des essais aérodynamiques en ligne droite, sur la piste privée de l'aérodrome de Duxford, près de Cambridge.

gr/ib/ka/jde

PLUS:afp