NOUVELLES

Luck s'impose de plus en plus, tandis que Sanchez est en situation délicate

11/10/2012 08:12 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

EAST RUTHERFORD, États-Unis - Le quart Andrew Luck brille de plus en plus comme successeur de Peyton Manning, avec les Colts d'Indianapolis.

À seulement 23 ans, le premier choix du dernier repêchage a déjà signé un gain par remontée et se comporte déjà comme un vétéran aguerri, après quatre matches dans la NFL.

«Il nous donne un rendement exceptionnel pour un joueur de son âge», a mentionné l'entraîneur par intérim des Colts, Bruce Arians.

Les Jets pensaient avoir trouvé le même genre de formule magique en Mark Sanchez, choisi cinquième au total en 2009, mais son statut de partant est maintenant évalué de semaine en semaine.

Sanchez connaît bien des ennuis, et plusieurs souhaitent maintenant qu'on fasse plus confiance à Tim Tebow, peut-être même comme partant. Sanchez n'a jusqu'ici réussi que 48,4 pour cent de ses passes, se trouvant au dernier rang de la NFL à ce niveau.

Des ailiers sont blessés et le jeu au sol est peu productif, mais les Jets (2-3) devront liver la marchandise face aux Colts (2-2) au MetLife Stadium, dimanche, pour faire baisser un peu la pression.

«Il y a beaucoup de choses qui peuvent arriver et je ne vais pas entrer dans le jeu des suppositions, a dit l'entraîneur des Jets, Rex Ryan. Sanchez est notre partant à moins d'une blessure. Nous avons grandement confiance en lui et ç'a n'a jamais changé.»

Les Colts ont connu une saison 2011 misérable avec Manning à l'écart, à cause d'une blessure au cou, mais ils étaient au moins en position de repêcher Luck, après son passage à Stanford. Plusieurs croyaient qu'il ne tarderait pas à s'imposer dans la NFL, et il donne maintenant des indications de leur donner raison.

Luck vient de mener les siens à un gain de 30-27 contre Green Bay, alors que le club perdait 21-3 à la mi-temps. Il a rejoint Reggie Wayne sur quatre verges pour le touché décisif, avec 35 secondes à disputer dans le match. C'était juste la quatrième fois dans l'histoire de la NFL qu'un quart recrue surmontait un déficit de 18 points.

«Je ne pense pas qu'il y a eu un moment en particulier du genre 'a-ha!', d'illumination soudaine, dit Luck. Je pense que nous avons été plus concentrés et que ç'a porté fruit. Nous nous améliorons de semaine en semaine, ce qui est un bon signe.»

PLUS:pc