NOUVELLES

Le Superbike doit retrouver ses fondamentaux, selon la Dorna

11/10/2012 10:52 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

Le Superbike doit retrouver son "esprit" originel et donc proposer des courses disputées par des machines plus proches de la série, a affirmé jeudi à Motegi (Japon) Carmelo Ezpeleta, patron de la Dorna, société détentrice des droits d'organisation du MotoGP et qui va également gérer dès l'an prochain cette catégorie.

"Pour 2014, nous allons travailler de concert avec les constructeurs et les différentes parties concernées pour changer les réglementations", a-t-il déclaré à la veille des premiers essais du Grand Prix du Japon.

"Nous pensons qu'un championnat dérivé des machines de production qui permet l'utilisation de 39 moteurs par moto et par saison alors que le MotoGP n'en autorise que six n'est pas correct", a-t-il poursuivi.

Dans ce contexte, la Dorna souhaite que chaque catégorie se rapproche de son "esprit" originel: "l'une dérivée des machines de série, l'autre des prototypes", a-t-il précisé.

"C'est quelque chose dont nous allons d'abord discuter avec la Fédération internationale motocycliste (FIM) puis avec les constructeurs impliqués dans les deux championnats", a-t-il conclu.

Le fonds d'investissement européen Bridgepoint, qui possède les deux championnats depuis l'an dernier, a décidé, début octobre, d'en confier la gestion commune à la Dorna.

La 25e édition de la saison Superbike s'est terminée dimanche par le sacre de l'Italien Max Biaggi, pour un demi-point d'avance sur le Britannique Tom Sykes (Kawasaki) tandis que le Championnat constructeur est revenu à Aprilia. En MotoGP, l'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) mène de 33 points devant son compatriote Dani Pedrosa (Honda) alors qu'il reste encore quatre courses à disputer.

syd/gv

PLUS:afp