NOUVELLES

Le Hamas oblige au report de la création d'un parti salafiste à Gaza

11/10/2012 10:52 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

Les autorités du Hamas, au pouvoir à Gaza, ont interdit une conférence de presse pour annoncer la création d'un parti salafiste sur le modèle de la formation égyptienne Al-Nour, prévue jeudi à Khan Younès (sud), a-t-on appris de sources concordantes.

"La conférence de presse prévue aujourd'hui pour annoncer le lancement du parti salafiste Al-Nour en Palestine a été annulée et reportée à une date indéterminée sur intervention des services de sécurité du gouvernement qui nous ont demandé de la reporter jusqu'à ce que les procédures d'autorisation soient achevées", a déclaré à l'AFP un membre du comité fondateur de cette formation, se présentant sous le nom d'Abou al-Nafez.

"Ce report ne nous empêchera pas de continuer à rechercher une solution avec le gouvernement grâce à un conseiller juridique, et je m'attends à ce que le parti soit déclaré dans les prochains jours", a-t-il ajouté.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur du gouvernement du Hamas, Islam Chahwane, a expliqué à l'AFP que trois des responsables du parti avaient été "convoqués pour être avisés des procédures légales à suivre pour la création de partis", assurant que le gouvernement était "favorable à l'existence de partis et à des libertés politiques complètes".

Abou al-Nafez a affirmé que le futur parti serait "une matrice pour les salafistes de toutes orientations, qu'is soient jihadistes ou de prédication, même si nous avons des réserves sur ces appellations".

"Il n'y aucune relation entre le parti et quelque organisation armée que ce soit", a-t-il assuré, soulignant que le futur parti entendait "participer à la vie politique et aux prochaines élections générales".

En Egypte, les fondamentalistes salafistes d'Al-Nour, nouveaux venus sur la scène politique, ont créé la surprise cet hiver en remportant près de 25% des voix aux élections législatives.

Les groupes salafistes jihadistes palestiniens de Gaza, responsables de récents tirs de roquettes contre Israël, accusent pour leur part le Hamas de faiblesse face à Israël et dans l'application de la loi islamique.

az-sst/agr/fc

PLUS:afp