NOUVELLES

Côte d'Ivoire: cinq fidèles de l'ex-président Gbagbo condamnés à la prison

11/10/2012 06:39 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

ABIDJAN, Côte d’Ivoire - Le tribunal militaire de Côte d'Ivoire a rendu jeudi son premier verdict lié aux violences post-électorales de l'an dernier, en déclarant cinq hommes coupables de l'enlèvement et du meurtre d'un colonel en mars 2011.

La porte-parole du tribunal, Kady Fofana, a annoncé que le général Bruno Dogbo Blé, redouté chef de la garde présidentielle de l'ancien président Laurent Gbagbo, avait été condamné à 15 ans de prison. Les quatre autres hommes ont reçu des peines allant de 5 à 15 ans de prison.

Les violences ont éclaté après le refus de Laurent Gbagbo de céder le pouvoir, après avoir perdu l'élection présidentielle de novembre 2010 face à son rival, l'actuel président Alassane Ouattara.

Même si une enquête gouvernementale a déterminé que de graves crimes avaient été commis pas les deux camps, seuls des fidèles de Laurent Gbagbo ont été accusés pour les violences post-électorales.

PLUS:pc