NOUVELLES

Ban presse les pays du PO à participer à la conférence d'Helsinki

11/10/2012 06:02 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "invité instamment tous les Etats de la région à participer" à une conférence sur la dénucléarisation du Proche-Orient prévue en décembre à Helsinki.

Selon son porte-parole Martin Nesirky, M. Ban "a souligné l'importance de cette conférence, qui est une occasion unique pour tous les Etats de la région de renforcer collectivement leur sécurité".

M. Ban a reçu mercredi Jaako Laajava, sous-secrétaire d'Etat finlandais chargé de préparer cette conférence, que la Finlande est "prête à acceuilir à Helsinki à la mi-décembre", a-t-il précisé.

Le secrétaire général à salué "la manière sérieuse et constructive" de la Ligue arabe de considérer cette conférence et "espère que cela permette à d'autres Etats de la région de faire preuve du même esprit", a conclu le porte-parole.

Ni Israël, ni l'Iran n'ont dit s'ils comptaient participer à la conférence.

Mais le chef de la commission israélienne de l'énergie nucléaire, Shaul Horev, a déclaré à l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) que la situation "volatile et hostile" au Proche-Orient n'était pas "propice" à une telle initiative.

Considéré comme la seule puissance nucléaire au Proche-Orient, Israël est membre de l'AIEA mais n'est pas signataire du traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

La conférence d'Helsinki doit se tenir sur fond de tensions autour du nucléaire iranien, les pays occidentaux et Israël accusant Téhéran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de programme civil, ce que l'Iran dément catégoriquement.

avz/bdx

PLUS:afp