NOUVELLES

XL Foods : le syndicat réclame une enquête publique sur les conditions de travail à l'usine

10/10/2012 06:02 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Le syndicat qui représente 2200 employés de XL Foods à Brooks en Alberta réclame une enquête publique sur les conditions de travail dans la plus importante installation de traitement de viande du Canada.

L'usine Lakeside a été fermée le 26 septembre, après la découverte de cas d'infection à la bactérie E. coli.

La section locale du Syndicat uni des travailleurs de l'alimentation et du commerce a soutenu mercredi que l'usine de XL Foods reste insalubre et non sécuritaire, même si les responsables avaient affirmé la veille avoir mis en place toutes les mesures demandées par l'ACIA.

Le président Doug O'Halloran a par ailleurs indiqué que l'industrie de la viande ne devrait pas s'autoréglementer. Selon lui, il n'y a pas assez d'inspecteurs à l'usine de Brooks, et ceux qui sont sur place n'ont pas l'autorité pour ordonner une fermeture en cas de problème.

Une déclaration publiée sur le site Internet du syndicat mentionne encore des toilettes sales et des égouts défaillants. « On demande trop aux employés, car Lakeside semble plus préoccupée de la quantité que de la qualité de la viande produite », poursuit le communiqué .

Depuis mardi, l'ACIA évalue les installations de XL Foods et le rapport que les propriétaires ont remis sur les correctifs effectués.

Critique cinglante de l'opposition officielle

La chef du Parti Wildrose, Danielle Smith, a de son côté blâmé XL Foods pour l'insalubrité et les infections à l'E. coli liées à son usine de Brooks. Elle estime que le silence de l'entreprise a été dévastateur.

« Je pense que XL Foods a échoué dans sa communication avec le public. J'aimerais voir quelqu'un de cette entreprise se tenir debout dans une conférence de presse aux côtés des régulateurs. Les responsables devraient parler de ce qu'ils font pour restaurer la confiance, démontrer à la population qu'ils prennent le problème au sérieux et s'en excuser », dit Mme Smith.

La chef de l'opposition officielle accuse aussi les autorités fédérales et provinciales de n'avoir pas été assez actives pour gérer la crise de la viande contaminée de XL Foods.

PLUS: