NOUVELLES

Un homme interpellé à l'aéroport de Los Angeles avec un arsenal

10/10/2012 03:19 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

LOS ANGELES, Calif. - LOS ANGELES (Sipa) — Un homme vêtu d'un gilet pare-balles a été arrêté vendredi à l'aéroport international de Los Angeles alors qu'il transportait dans son sac des grenades fumigènes, un masque à gaz et des armes, ont déclaré les autorités fédérales mardi.

Originaire de Boston, Yongda Huan Harris, 28 ans, a été interpellé à sa descente d'un avion en provenance du Japon où il travaille depuis peu, ont précisé des responsables de l'Immigration et des douanes américaines.

Jusqu'à présent, il a refusé jusque-là de coopérer avec les autorités américaines, mais il ne serait pas lié à une organisation terroriste, a déclaré un responsable parlant sous le couvert de l'anonymat. Accusé du chef de transport de matériel dangereux, il risque jusqu'à cinq ans de prison.

Le jeune homme a attiré l'attention d'agents de sécurité, qui ont remarqué son gilet pare-balles et son pantalon résistant au feu, sous son trench. Harris transportait entres autres des couteaux, des housses mortuaires, une hachette, des menottes, un bâton dépliable et des matraques, ont dit les autorités.

"Selon la façon dont elle est allumée, la grenade fabriquée par des commandos, pourrait remplir la cabine d'un avion de ligne de fumée ou provoquer un incendie", ont déclaré les autorités dans un communiqué.

La grenade fait partie des objets interdits à bord selon l'administration des transports, alors que les hachettes et les couteaux ne sont pas contraires au règlement.

Le reste de l'équipement d'Harris, comme les matraques en cuir et le bâton dépliable pourraient être contraires à la loi californienne, selon une déclaration de la Cour de District américaine.

L'avocat de l'accusé, Steven Seiden, n'a pas précisé ce que portait Harris lors du contrôle de ses bagages, un élément qui sera crucial dans la défense, a déclaré Chris Williams, le porte-parole de l'avocat.

Le porte-parole de Me Seiden a expliqué qu'Harris était quelqu'un de "très intelligent", que c'était un excellent élève au lycée et à la faculté en calcul notamment, sans donner plus d'informations sur son parcours.

Harris faisait partie d'un programme gouvernemental de clients privilégiés, ce qui aurait pu faciliter sa progression à travers les différents contrôles de sécurité, selon un responsable de l'Agence de protection des douanes et frontières, parlant sous le couvert de l'anonymat.

Af/AP-v/ljg

PLUS:pc