NOUVELLES

Syrie: les faits marquants du conflit mercredi

10/10/2012 12:21 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Voici les faits marquants mercredi du conflit en Syrie, où un hélicoptère a été abattu par les rebelles dans une région clé du Nord-Ouest, au moment où l'émissaire international Lakhdar Brahimi a mis en garde contre un embrasement de la région.

--MERCREDI 17 OCTOBRE--

- Un hélicoptère de combat est abattu par les rebelles près de la ville de Maaret al-Noomane (Idleb, nord-ouest), que l'armée tente de reprendre aux insurgés (rebelles et Observatoire syrien des droits de l'Homme, OSDH). Il s'agit du 2e appareil de l'armée à être abattu par les insurgés en moins d'une semaine.

L'armée mène des raids aériens aux alentours de Maaret al-Noomane. Des affrontements violents secouent Maarhtat, après une attaque rebelle contre un convoi de l'armée en route pour prêter main forte aux soldats assiégés dans la base de Wadi Deif, la plus importante d'Idleb, par les insurgés.

- Dans la province d'Alep, bombardements des forces loyalistes et violents affrontements dans plusieurs localités. A Homs (centre), les quartiers de Khalidiyé et Jouret al-Chiah sont bombardés. Les forces du régime prennent d'assaut la localité de Joussieh (province de Homs) après des bombardements et plusieurs jours de combats.

La ville rebelle de Douma, au nord de Damas, est bombardée par les forces régulières. Dans la capitale, où un haut responsable de la mairie a été tué devant chez lui, les mesures de sécurité ont été renforcées autour de bâtiments gouvernementaux et militaires par crainte d'attentats.

- Un obus de mortier tiré depuis la Syrie tombe dans le sud-est de la Turquie, sans faire de victime (chaîne d'information NTV).

- Lakhdar Brahimi met en garde contre un embrasement de la région. "Cette crise ne peut rester confinée indéfiniment au territoire syrien. Soit elle est réglée, soit elle s'aggravera, débordera, et mettra (la région) à feu et à sang", indique Brahimi, qui renouvelle son appel à la mise en oeuvre d'un cessez-le-feu à l'occasion de l'Aïd al-Adha, célébré du 26 au 28 octobre.

Régime et rebelles se disent prêts à accepter la trêve, mais à condition que la partie adverse la respecte en premier.

- La Turquie soutient la proposition de Brahimi, qui est également relayée par le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil el-Arabi.

- A Paris, des administrateurs civils de zones libérées en Syrie mettent l'accent sur l'urgence à protéger ces régions des attaques aériennes du régime, lors d'une réunion à Paris destinée à leur apporter davantage d'aide humanitaire.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius dénonce l'utilisation par le régime de bombes à sous-munitions.

acm/cnp

PLUS:afp