NOUVELLES

Soudan: un enfant blessé dans un bombardement au Kordofan-Sud (témoin)

10/10/2012 09:07 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Un enfant a été blessé mercredi dans la chute d'un obus près de la capitale de l'Etat soudanais du Kordofan-Sud, a indiqué un témoin, alors que les rebelles affirment avoir bombardé cette ville en représailles à des tirs des forces gouvernementales.

"Ce matin, quatre obus sont tombés à l'est de la ville (...) J'ai vu personnellement un enfant blessé à cause du tir de ce matin", a déclaré à l'AFP sous couvert de l'anonymat, un habitant de Kadougli, la capitale du Kordofan-Sud, frontalier avec le Soudan du Sud.

Il a indiqué qu'il avait également entendu mardi soir un bombardement qui a touché une école, selon d'autres habitants lui ayant parlé.

Disant riposter à des bombardements de l'armée soudanaise, les rebelles ont affirmé avoir procédé à des bombardements mardi soir dans Kadougli, ainsi que mercredi matin sans préciser les zones visées.

"Quand ils bombardent nos positions, nous répondons immédiatement", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-Nord), Arnu Ngutulu Lodi.

"Nos cibles, ce sont les mouvements des forces militaires et leurs bases" mais le gouvernement les a placées près des écoles et de bâtiments de l'ONU, a-t-il poursuivi.

Lundi, six femmes et enfants avaient été tués et 22 personnes blessées lors de bombardements déjà menés par le SPLM-Nord à Kadougli, une ville contrôlée par Khartoum, selon le gouverneur du Kordofan-Sud Ahmed Haroun, cité par l'agence officielle Suna.

M. Lodi avait déjà indiqué mardi que cette attaque avait eu lieu en représailles à des raids aériens et des bombardements par l'armée de positions rebelles, précisant que ces raids gouvernementaux se poursuivaient.

Le porte-parole de l'armée soudanaise ne pouvait être joint dans l'immédiat pour commenter les bombardements de mardi et mercredi.

Les rebelles du SPLM-N ont repris les armes contre Khartoum en juin 2011 après avoir combattu aux côtés des Soudanais du Sud durant plus de deux décennies de guerre civile qui ont abouti à un accord de paix en 2005 et à l'indépendance du Soudan du Sud en 2011.

it/vl/sw

PLUS:afp