NOUVELLES

Madrid maintient sa candidature

10/10/2012 04:44 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

La sévère crise économique qui secoue l'Espagne n'empêchera pas Madrid de maintenir sa candidature pour les Jeux olympiques de 2020.

La capitale espagnole espère ainsi profiter des Jeux pour sortir du marasme économique, surtout qu'elle compte sur des infrastructures déjà existantes.

Madrid avait fini 3e derrière Londres et Paris pour les Jeux de 2012 et 2e derrière Rio pour 2016. Pour 2020, elle fait maintenant figure de favorite contre Tokyo et Istanbul malgré une dette de près de 6,5 milliards d'euros (8,22 milliards $CA).

Pourtant, après le désistement de Rome en février pour des problèmes économiques, plusieurs observateurs ne croyaient plus aux chances de Madrid.

« Si l'époque est au retour à la modestie des Jeux olympiques en terme budgétaire, alors nous pouvons symboliser cette tendance », a dit Alejandro Blanco, chef du comité olympique espagnol et du dossier madrilène lors de la sélection de sa ville pour la finale avec Istanbul et Tokyo.

Madrid se targue de posséder 85 % des infrastructures sportives suggérées dans son dossier de candidature.

La mairesse de Madrid, Ana Botella, mise aussi sur le système de transports, un des meilleurs en Europe.

Le comité organisateur des Jeux de Madrid a déjà abaissé son budget de 50 à 30 millions d'euros, soit trois à quatre fois moins que les candidatures habituelles pour les Jeux d'été.

Si Madrid décroche l'organisation des Jeux en septembre 2013, elle dépensera alors 1,25 milliard d'euros jusqu'en 2020 pour tenir ses Jeux, très loin des 10 milliards investis par Londres pour 2012.

PLUS: