NOUVELLES

L'Iran dément envisager de réduire ses relations avec les Emirats

10/10/2012 02:59 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Le ministère iranien des Affaires étrangères a démenti mercredi que son porte-parole ait menacé de réduire les relations diplomatiques avec les Emirats arabes unis ainsi que l'avaient rapporté la veille plusieurs médias officiels iraniens.

Le ministère a indiqué dans un communiqué qu'il "dément les propos attribués au porte-parole par certains médias locaux à propos des relations avec les Emirats", accusant ces médias d'avoir "déformé" ses propos.

Ramin Mehmanparast, dans des propos rapportés mardi par plusieurs médias dont le site du Parlement iranien ICANA.ir et l'agence officielle IRNA, avait indiqué que Téhéran pourrait décider de réduire ses relations diplomatiques avec les Emirats arabes unis s'ils continuaient à revendiquer trois îles du Golfe occupées par l'Iran.

Selon ces médias, M. Mehmanparast avait notamment affirmé que "si ces prétentions anti-iraniennes sans fondement arrivent au point où il faut réduire ou rompre les relations politiques, (...) nous prendrons cette mesure comme nous l'avons fait pour la Grande-Bretagne" en novembre 2011.

Le Parlement iranien avait décidé fin novembre 2011 une réduction des relations diplomatiques avec la Grande-Bretagne, accusée d'actions anti-iraniennes.

Les relations ont finalement été totalement rompues quelques jours plus tard, après le saccage le 29 novembre de l'ambassade britannique à Téhéran par des manifestants appartenant à l'aile dure du régime iranien.

Les Emirats arabes unis revendiquent régulièrement les trois îles d'Abou Moussa et de la Petite et la Grande Tomb, qui contrôlent l'entrée du Golfe et que l'Iran occupe depuis 1971, au moment du départ des forces britanniques de la région et de l'accès des Emirats à l'indépendance.

L'Iran rejette systématiquement cette revendication, et cette dispute territoriale crée régulièrement des tensions diplomatiques entre Téhéran et Abou Dhabi.

sgh-lma/cco

PLUS:afp