NOUVELLES

Les Iraniens enlevés par les rebelles syriens sont en "bonne santé" (Iran)

10/10/2012 07:30 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Les 48 Iraniens enlevés par des rebelles syriens début août dans la région de Damas sont en "bonne santé", a déclaré mercredi le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi cité par l'agence officielle Irna.

"Dieu merci, ils sont tous en bonne santé", a déclaré M. Salehi interrogé à propos des récentes menaces des rebelles syriens de tuer leurs otages.

Il a ajouté que l'Iran était en contact "avec le Qatar et la Turquie", qui soutiennent les rebelles, et avec le gouvernement syrien pour faire libérer ses ressortissants.

Lundi, les rebelles syriens avaient suspendu leur menace de tuer leurs prisonniers iraniens.

"Des contacts ont été établis avec les autorités turques qui jouent les médiateurs entre l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles) et les régimes syrien et iranien", avait affirmé Ahmed al-Khatib, porte-parole du Conseil militaire de l'ASL pour Damas et sa province.

Mais, "si le régime syrien ne libère pas dans les prochaines heures trois filles et deux familles arrêtées dans la Ghouta orientale (périphérie ouest de Damas), le groupe qui a capturé les otages pourrait mettre à exécution son ultimatum", avait ajouté le porte-parole.

La semaines précédente, les insurgés avaient déjà menacé de tuer leurs otages si l'armée syrienne ne se retirait pas de la Ghouta orientale, donnant aux autorités un ultimatum de 48 heures.

Le 5 août, les rebelles avaient diffusé sur internet une vidéo montrant des ressortissants iraniens enlevés à Damas et les accusant d'être membres des Gardiens de la révolution, les forces d'élite du régime iranien.

L'Iran avait alors affirmé qu'il s'agissait de pèlerins avant de reconnaître qu'il y avait parmi eux des militaires "à la retraite" des Gardiens de la révolution.

sgh/lma/sbh

PLUS:afp