NOUVELLES

Les affiches anti-jihad créent la polémique dans le métro de Washington

10/10/2012 03:58 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Un élu démocrate de Californie a appelé mercredi au boycott du métro de Washington après l'affichage d'une publicité payée par un groupe pro-israélien qui qualifie les extrémistes musulmans de "sauvages".

Les affiches, également placardées dans des trains de banlieue de New York et des bus de San Francisco, ont été collées cette semaine dans quatre stations du métro de la capitale américaine après la décision d'un juge fédéral estimant que leur publication relevait de la liberté d'expression.

L'opérateur du métro de Washington, évoquant des problèmes de sécurité, avait tenté récemment de retarder la pose de ces affiches sur lesquelles on pouvait lire: "Dans toute guerre entre l'homme civilisé et le sauvage, soutenez l'homme civilisé. Soutenez Israël. Faites battre le jihad."

Mike Honda, élu de Californie, a indiqué soutenir la liberté d'expression qu'assure la Constitution et comprendre la décision de justice.

Mais "le droit de ne pas soutenir les discours de haine est aussi un droit", a-t-il dit dans un communiqué, "c'est pourquoi j'encourage les gens à boycotter le métro de Washington, autant que possible, jusqu'au retrait des affiches".

M. Honda, interné pendant son enfance aux Etats-Unis à cause de son origine japonaise, a souligné qu'il prenait l'affaire "très personnellement" en se souvenant de ces "affiches pleines de haine et les caricatures qui associaient les Américains japonais à des sauvages", lors de la Seconde Guerre mondiale.

Pamela Geller, directrice de l'American Freedom Defense Initiative qui publie la campagne, a déclaré que celle-ci "mentionne le jihad (...) Tous les terroristes du jihad sont des musulmans, mais tous les musulmans ne sont pas des terroristes".

Elle a été critiquée par l'Anti-Defamation League, un groupe qui se bat contre l'antisémitisme, qui a dénoncé cette "intolérance anti-musulmane".

sct/ff/sam

PLUS:afp