NOUVELLES

Le TSX recule avec les perspectives d'Alcoa et le Livre beige de la Fed

10/10/2012 04:34 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

TORONTO - La détérioration des perspectives économiques mondiales a continué à peser sur la Bourse de Toronto mercredi, le géant de l'aluminium Alcoa ayant émis de faibles prévisions dans la foulée du rapport pessimiste dévoilé mardi par le Fonds monétaire international (FMI).

L'indice composé S&P/TSX a chuté de 61,15 points pour clôturer à 12 212,42 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a échappé 25,66 points à 1302,15 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,22 cent US à 101,97 cents US.

Les marchés new-yorkais ont, eux aussi, terminé la séance en territoire négatif, après que la Réserve fédérale des États-Unis eut indiqué que le regain de vigueur du marché immobilier dans la plupart des régions américaines avait aidé la croissance économique à la fin de l'été aux États-Unis.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a lâché 128,56 points à 13 344,97 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a rendu 13,24 points à 3051,78 points et que l'indice élargi S&P 500 a reculé de 8,92 points à 1432,56 points.

Dans sa plus récente enquête régionale, la Fed a noté que l'économie avait progressé «modestement» dans chacun de ses 12 districts pendant le mois de septembre.

Mais l'analyste Peter Buchanan, de Marchés mondiaux CIBC, a fait remarquer que «le Livre beige d'août a utilisé le terme 'modéré', légèrement plus fort, pour trois des douze districts, ce qui laisse croire à un certain amoindrissement de l'élan dans plusieurs districts».

Les marchés sont fermement restés dans le rouge toute la journée, après qu'Alcoa eut prédit, après la fermeture des marchés mardi, que la demande pour l'aluminium grimperait de six pour cent cette année. Cette prévision est moins importante que celle de sept pour cent émise au trimestre précédent, principalement à cause du ralentissement de la croissance en Chine.

Le producteur d'aluminium est pratiquement considéré comme un baromètre économique parce que ses produits sont utilisés dans une large variété d'industries.

En outre, le FMI a réduit mardi ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale, qui devrait progresser de 3,3 pour cent cette année, et non de 3,5 pour cent, comme elle le prévoyait précédemment.

Les attentes pour les résultats financiers du troisième trimestre sont plutôt faibles en raison des inquiétudes au sujet de la croissance mondiale. Les analystes s'attendent à ce que les sociétés inscrites à l'indice S&P 500 de New York affichent des bénéfices inférieurs à ceux réalisés à la même période l'an dernier — ce qui serait une première en trois ans.

À Toronto mercredi, le secteur de l'énergie a affiché le recul le plus important, soit un pour cent, le cours du pétrole brut ayant perdu 1,14 $ US à 91,25 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a réduit ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole en 2012. Le groupe s'attend maintenant à ce que la demande grimpe de 800 000 barils par jour en 2012, en baisse par rapport à ses prévisions précédentes de 100 000 barils. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a reculé de 56 cents à 29,80 $ tandis que celle de Cenovus Energy (TSX:CVE) a rendu 52 cents à 33,68 $.

Le secteur des métaux de base a abandonné 0,8 pour cent après que le FMI eut réduit ses perspectives de croissance pour la Chine. Le cours du cuivre est resté inchangé à 3,72 $ US la livre à New York. L'action de Taseko Mines (TSX:TKO) a cédé 11 cents à 3,01 $ et celle de Teck Resources (TSX:TCK.B) a laissé 56 cents à 29,90 $.

Les pertes se sont étendues à la plupart des secteurs du parquet torontois. Le groupe de la finance a glissé de 0,6 pour cent, avec le recul du titre de la Banque Scotia (TSX:BNS) de 41 cents à 53,37 $ et celui de la Financière Sun Life (TSX:SLF) de 30 cents à 23,27 $.

Le secteur aurifère a limité les pertes du TSX, avec une progression d'environ 0,75 pour cent. Le contrat à terme du lingot d'or pour livraison en décembre a avancé de 10 cents US à 1765,10 $ US l'once à New York. Le titre de Kinross Gold (TSX:K) a gagné 7 cents à 10,25 $.

PLUS:pc