NOUVELLES

Jeune Pakistanaise attaquée: "barbare" et "lâche" pour Obama (Maison Blanche)

10/10/2012 03:16 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Le président des Etats-Unis Barack Obama condamne l'attaque "barbare" et "lâche" contre une militante anti-taliban pakistanaise de 14 ans, et Washington se tient prêt à apporter toute l'aide nécessaire, a déclaré mercredi le porte-parole de la Maison Blanche.

M. Obama estime que l'attentat revendiqué par des insurgés islamistes qui a visé mardi Malala Yousufzai est "répréhensible, affreux et tragique", a ajouté ce porte-parole, Jay Carney, lors de son point de presse quotidien.

"Viser des enfants est barbare, c'est lâche, et nous pensons fort à elle et à toutes les autres (adolescentes) qui ont été blessées, ainsi qu'à leurs familles", a encore dit M. Carney.

Selon lui, "les Etats-Unis ont offert toute l'assistance nécessaire à Malala, et dans le cadre de cette offre, l'armée américaine est d'accord pour fournir une évacuation aérienne et des soins dans des endroits adaptés à son état de santé si nécessaire".

Malala Yousufzai a été attaquée mardi en plein jour par des combattants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), allié à Al-Qaïda, à Mingora, la principale ville de la vallée de Swat, reprise par l'armée aux rebelles islamistes en 2009.

Des médecins locaux avaient indiqué dans un premier temps qu'elle était "hors de danger" car une balle ayant touché son crâne n'avait pas atteint le cerveau, mais des médecins d'un hôpital de Peshawar, grande ville du Nord-Ouest où elle a été transportée, ont par la suite jugé son état "critique".

La victime s'était fait connaître dans le monde entier en 2009, à l'âge de 11 ans seulement, en dénonçant sur un blog en ourdou (langue officielle au Pakistan) de la BBC les violences commises par les talibans, qui incendiaient les écoles de filles et assassinaient leurs opposants dans la vallée de Swat, comme dans les régions voisines depuis 2007.

Elle avait reçu l'an dernier le premier prix national pour la paix créé par le gouvernement pakistanais et avait fait partie des personnes sélectionnées pour le prix international des enfants pour la paix de la fondation néerlandaise Kids Rights.

tq/sam

PLUS:afp