NOUVELLES

GP de Corée du Sud - Le Grand Prix 2011 en bref

10/10/2012 05:02 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Grand Prix de Corée du Sud, 16e des 19 manches de l'édition 2011 du Championnat du monde de Formule 1, couru le 16 octobre 2011 sur le circuit de Yeongam, au sud de Séoul.

Distance: 55 tours de 5,611 km soit 308,605 km

Temps: humide

Meilleur temps absolu des qualifications: Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) 1:35.820 en Q3 (moyenne: 210,958 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne:

Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)

Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)

2e ligne:

Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)

Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)

Podium:

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), les 308,605 km en 1 h 38:01.994

(moyenne: 188,893 km/h)

2. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) à 12.019

3. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 12.477

Meilleur tour en course: Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), 1:39.605 au 55e tour (moyenne: 202,942 km/h)

Leaders: Vettel du 1er au 34e tour, Alonso du 35e au 36e tour, Vettel du 37e tour à l'arrivée

Championnats du monde:

Pilotes: 1. Vettel (GER) 349 pts (champion), 2. Button (GBR) 222 pts, 3. Alonso (ESP) 212 pts, 4. Webber (AUS) 209 pts, 5. Hamilton (GBR) 196 pts, 6. Massa (BRA) 98 pts, 7. Rosberg (GER) 67 pts, 8. Schumacher (GER) 60 pts, etc.

Constructeurs: 1. Red Bull 558 pts (champion), 2. McLaren 418 pts, 3. Ferrari 310 pts, 4. Mercedes 127 pts, 5. Lotus-Renault 72 pts, 6. Force India 49 pts, 7. Sauber 40 pts, 8. Toro Rosso 37 pts, 9. Williams 5 pts.

La course: Sur la lancée de sa deuxième couronne d'affilée acquise à Suzuka, Vettel remporte sa 10e victoire en 2O11 qui, ajoutée à la 3e place de Webber, permet à Red Bull de remporter le titre constructeurs. Red Bull avait, pour la première fois de la saison, manqué la pole position samedi ? Vettel, qualifié 2e, a attendu trois virages avant de dépasser Hamilton, l'auteur de ce crime de lèse-majesté. Il a ensuite appliqué sa stratégie habituelle: rouler à fond afin de creuser un écart sur la concurrence et, à l'aide de cette marge de sécurité, contrôler la meute jusqu'au drapeau à damier. Il n'a cédé la tête de la course que pendant deux tours (35e et 36e tours) à Alonso, qui a profité de son changement de pneus puis est rentré dans le rang. A ses côtés en conférence de presse d'après-course, Hamilton a semblé faire grise mine. McLaren, après avoir dominé en course au Japon puis en qualifications en Corée du Sud, pouvait légitiment penser avoir dépassé Red Bull en terme de performance pure. Ce n'était pas le cas. Button, sur l'autre McLaren, a terminé 4e devant Alonso, longtemps gêné par son coéquipier Massa (6e). Alguersuari, au volant d'une surprenante Toro Rosso, finit 7e, se permettant même de dépasser Rosberg (8e), en fin de course. Buemi est 9e sur l'autre Toro Rosso, devant di Resta 10e.

C'est la deuxième couronne constructeurs d'affilée pour Red Bull après celle acquise en 2010, quand Vettel avait déjà été sacré chez les pilotes.

jf/dlo/jgu

PLUS:afp