NOUVELLES

eBay s'inspire des réseaux sociaux pour faire des suggestions d'achats

10/10/2012 02:13 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Le groupe de distribution en ligne eBay s'inspire des réseaux sociaux avec une nouvelle fonction présentée mercredi et offrant aux utilisateurs des suggestions d'achats personnalisées parmi les millions d'articles du site.

Les utilisateurs vont pouvoir voir sur leur profil un "fil" ("feed") regroupant des photos de produits vendus sur eBay et susceptibles de les intéresser.

Si le terme "feed" rappelle le fil d'actualité ("newsfeed") du plus grand réseau social en ligne Facebook, l'abondance de photos fait penser au nouveau venu, Pinterest.

La sélection sera faite en fonction des articles déjà achetés, recherchés ou regardés sur le site, mais l'utilisateur pourra aussi lui-même décider de "suivre" un type d'objets ou une marque particulière, à l'image de ce que font les utilisateurs de Twitter.

L'objectif affiché est "d'aider" à s'y retrouver parmi les millions d'articles mis en vente sur le site, à "trouver des choses que je n'aurais pas découvertes par moi-même", a expliqué Christina Mercando, une responsable marketing d'eBay, lors d'une conférence de presse.

Alors que les achats en ligne se résument souvent à une simple recherche d'articles bien précis, eBay ambitionne aussi de recréer un peu du plaisir du lèche-vitrine. "Le shopping en ligne a tué la plupart des plaisirs du shopping", a relevé Mark Carges. Il a évoqué "l'émotion, l'excitation de la découverte", affirmant: "nous réintroduisons tous ces éléments".

Le "feed" commence à être déployé mercredi aux Etats-Unis, et sera étendu au reste du monde à partir de l'année prochaine.

Son introduction fait partie d'une série de nouveautés mises par eBay sur son site: un logo modernisé, des photos de produits plus grandes, un achat plus simple et plus rapide, la possibilité de lier son compte avec celui de la filiale de paiement d'eBay, Paypal...

eBay revendique 105 millions d'utilisateurs actifs, et près de 25 millions de vendeurs. L'an dernier, des marchandises y ont été échangées pour une valeur de 68 milliards de dollars.

Au départ centré sur la vente aux enchères d'objets d'occasion, le site est de plus en plus utilisé par des commerçants ayant pignon sur rue: 70% des objets qui y sont vendus sont neufs, et 65% à des prix fixes.

soe/sl/are

PLUS:afp