NOUVELLES

Confiance des Québécois à la hausse, d'après un sondage

10/10/2012 10:49 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

La majorité des Québécois estiment que leur situation financière demeurera la même ou s'améliorera, et ils sont plus optimistes quant à la situation économique future de la province, par rapport à l'automne dernier, indique un sondage du Groupe Altus réalisé pour le compte du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).

L'indice de confiance des Québécois s'établit près du point d'équilibre à 96,2, soit 7 points au-dessus de son niveau de l'an dernier (89,2). Par rapport à celui de l'hiver 2012, l'indice accuse une hausse de 8,2 points. Cette hausse met un terme à près de trois années consécutives de diminution.

Seulement 20 % des personnes interrogées ont indiqué une détérioration de leur situation financière au cours des six derniers mois. Cette proportion est légèrement supérieure à celle observée en 2011 (19 %).

Deux Québécois sur cinq, soit 40 %, estiment que la situation financière de la province demeurera la même pour les six prochains mois.

Plus du tiers des Québécois (43 %) considèrent qu'il est présentement intéressant d'effectuer un ou des achats importants. Il s'agit d'une hausse de quatre points comparativement à 2011.

Même si davantage de Québécois estiment que le climat économique actuel est favorable à la réalisation d'achats importants, on observe une très légère diminution dans les intentions d'achat pour les six prochains mois en 2012, avec 19 % par rapport à 21 % l'an dernier. L'automobile figure toujours au premier rang de ces intentions (7 %), suivie par les meubles (4 %) et les ordinateurs (3 %).

Les résultats des intentions d'achat pour la rentrée scolaire dans le secteur du commerce de détail ont également été publiés. Celle-ci a généré au Québec des ventes de 346 millions de dollars, ce qui représente 11,5 % des ventes du mois d'août (en excluant l'automobile, la quincaillerie/rénovation et les boissons alcooliques).

Les dépenses médianes par ménage ayant des enfants à l'école primaire ou secondaire ont atteint 165 $ pour les fournitures scolaires et 205 $ pour les biens relatifs à la mode. Enfin, les ménages dont au moins un enfant est inscrit à l'école privée dépensent en moyenne 42 % de plus pour chacun.

Ce sondage a été réalisé auprès de 1009 personnes entre le 30 août et le 14 septembre 2012. La marge d'erreur est de 3,2 %, 19 fois sur 20.

PLUS: