NOUVELLES

Birmingham City discute avec deux acheteurs potentiels

10/10/2012 08:33 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

L'entreprise propriétaire du club anglais de Birmingham City, dirigée par le milliardaire hongkongais Carson Yeung actuellement dans la tourmente, a indiqué mardi être en discussion avec deux acheteurs potentiels pour l'équipe évoluant en 2e division anglaise.

Les discussions ne sont pas encore à un stade avancé et toutes les parties ont signé un accord de confidentialité, a expliqué Birmingham International Holdings, l'entité juridique basée aux Îles Caïmans possédant le club, dans un communiqué adressé à la bourse de Hong-Kong.

Les pourparlers en cours interviennent après que la firme basée à Hong-Kong a rapporté, dans un communiqué publié le mois dernier, avoir rejeté une offre, de la part d'un inconnu, jugée "pas intéressante".

Le journal local "South China Morning Post" a identifié l'acheteur comme étant un consortium italien dirigé par Gianni Paladini, ancien président du club de Premier League des Queens Park Rangers, qui aurait offert 12 millions de livres (environ 15 millions d'euros).

Birmingham City, relégué de Premier League lors de la saison 2010/2011, est actuellement 21e sur 24 équipes du Championship, soit une place au-dessus de la zone de relégation.

Son principal actionnaire, l'ancien coiffeur devenu magnat du foot Carson Yeung, a été arrêté en juin 2011 à son domicile hongkongais, accusé dans une mystérieuse affaire de blanchiment d'argent après qu'une enquête eut révélé que plus de 93 millions de dollars (environ 72 millions d'euros) avaient transité sur ses différents comptes.

En juin dernier, il a du quitter sa propriété car il n'a pas pu rembourser un important prêt bancaire.

Peu connu avant son arrivée spectaculaire dans le football anglais, Yeung avait pris le contrôle total du club en octobre 2009, en l'acquérant contre 81 millions de livres (environ 100 millions d'euros) auprès de David Sullivan et David Gold, qui ont depuis racheté West Ham.

at/ly/pj/smr/eb

PLUS:afp