NOUVELLES

Amman dément une aide militaire américaine liée au réfugiés syriens

10/10/2012 10:29 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

L'armée jordanienne a démenti mercredi des informations sur une aide militaire américaine pour le contrôle du flux des réfugiés syriens et dans l'éventualité d'une perte de contrôle par le régime syrien de ses armes chimiques.

"Les informations sur une aide des Etats-Unis au royaume pour faire face à l'afflux des réfugiés syriens ou pour faire face au danger lié aux armes chimiques en Syrie sont infondées", a déclaré un porte-parole des forces armées jordaniennes.

Dans un communiqué publié par l'agence officielle Petra, ce porte-parole a affirmé que les forces jordaniennes étaient "en mesure de faire face à toute sorte de menace".

Le commentaire jordanien a été publié quelques heures après une déclaration à l'AFP d'un haut responsable américain selon lequel les Etats-Unis ont déployé environ 150 militaires en Jordanie pour aider à contrôler le flux des réfugiés syriens et être prêts à agir si le régime syrien perdait le contrôle de ses armes chimiques.

Cette "task force" s'est installée dans un centre d'entraînement de l'armée jordanienne situé au nord de la capitale Amman, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière syrienne, a précisé ce responsable s'exprimant sous couvert de l'anonymat, confirmant une information du New York Times.

Leur mission est d'aider l'armée jordanienne à gérer l'afflux de réfugiés syriens sur son territoire. Selon le chef de la diplomatie jordanienne, Nasser Jawdeh, la Jordanie accueille quelque 200.000 réfugiés syriens.

Les militaires américains devraient également être le fer de lance d'une éventuelle opération américaine pour sécuriser les stocks d'armes chimiques syriens, les plus importants du Moyen-Orient selon les experts.

Les Etats-Unis et leurs alliés veulent à tout prix empêcher que, dans le chaos croissant de la guerre civile en Syrie, ces stocks ne tombent entre les mains d'extrémistes islamistes ou d'ultras du régime prêts à tout.

"Nous travaillons avec la Jordanie depuis maintenant un certain temps", a affirmé pour sa part mercredi le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta lors d'une conférence de presse au siège de l'Otan à Bruxelles.

Outre l'aide face à l'afflux de réfugiés, "nous aidons (les Jordaniens) à surveiller les sites d'armes chimiques" et à "développer leurs forces armées et capacités opérationnelles pour parer à toute éventualité", selon lui.

Le chef du Pentagone a précisé que les soldats américains en Jordanie aidaient notamment à "établir un quartier général" pour diriger les opérations relatives à la Syrie.

akh/hj/sw

PLUS:afp