NOUVELLES

"Ainsi soient-ils" et "Le silence des églises", deux fictions sur l'Eglise catholique bientôt cathodique

10/10/2012 01:26 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

PARIS - PARIS (Sipa) — Quand la télévision entre en religion. Arte diffusera jeudi à partir de 20h50 les deux premiers épisodes de sa série événement "Ainsi soient-ils", récompensée en avril du prix de la meilleure série française au festival Séries Mania 2012. France-2 vient pour sa part d'annoncer le lancement du tournage du téléfilm "Le silence des églises", abordant le sujet de la pédophilie dans l'Eglise catholique, qui sera diffusé sur la chaîne courant 2013.

"Ainsi soient-ils", série dramatique en huit épisodes coproduite par Arte France et Zadig Productions, réalisée par Rodolphe Tissot, suit l'entrée au séminaire des capucins de Paris de cinq jeunes hommes aux profils complexes. Au casting, José "l'écorché", ex-détenu, Emmanuel, à peine sorti d'une dépression, Yann, grand naïf, Raphaël, cherchant à fuir sa famille, et Guillaume, l'humaniste.

La série questionne la notion de vocation des jeunes prêtres, mais aussi les difficultés de l'Eglise à attirer de nouvelles recrues. Cette fiction très attendue met également en scène les divergences entre le père Fromenger (Jean-Luc Bideau), ancien prêtre-ouvrier aux idées progressistes, et Mgr Roman (Michel Duchaussoy), président de la Conférence des évêques de France.

L'intérêt de la petite lucarne pour le monde ecclésiastique ne s'arrête pas là: un téléfilm de 90 minutes intitulé "Le silence des églises", réalisé par Edwin Bally, coproduit par At-Productions et Escazal Films avec la participation de France-2 et de la RTBF, est actuellement en tournage à Bruxelles et sera diffusé sur France-2 courant 2013, a confirmé la chaîne à Sipa.

Le comédien Robin Renucci ("Un village français") interprétera le père Vincey, prêtre pédophile qui a entretenu une relation amoureuse avec un élève de son école religieuse, le jeune Gabriel (Robinson Stévenin), alors âgé de 12 ans. A 27 ans, divorcé, Gabriel, confronté à son lourd passé, décide de parler.

Tiré de faits réels, le téléfilm est inspiré de "plusieurs affaires qui ont ébranlé l'Eglise française au début des années 2000", précise France-2.

mhs/sbo/mw

PLUS:pc