NOUVELLES

Syrie: début du transfert de déplacés vers le camp de Qah dans le Nord-ouest

09/10/2012 10:27 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Le transfert de déplacés syriens, installés dans un campement de fortune le long de la frontière turque, a débuté mardi vers un camp spécialement aménagé dans le village voisin de Qah, a constaté un journaliste de l'AFP.

Plusieurs familles, valises en main et sacs sur la tête, ont été amenées par bus depuis le village frontalier d'Atme jusqu'au camp de déplacés du village voisin de Qah, en cours d'aménagement depuis une dizaine de jours pour accueillir jusqu'à 5.000 déplacés, selon ses maîtres d'oeuvre.

Chaque famille s'est vue attribuer une tente, des matelas, des couvertures ainsi que des draps. Les déplacés disposent sur place de blocs sanitaires en préfabriqué, d'un accès libre à l'eau et bientôt l'électricité, ainsi que de deux repas par jour.

Initiative locale financée par des fonds libyens, le camp de Qah est géré par un religieux, cheikh Omar Rahmun, avec le soutien de plusieurs notables d'Atme, l'une des principales base-arrières de la rébellion contre le régime de Bachar al-Assad dans la province d'Idleb (nord-ouest).

Il s'agit du premier camp ainsi organisé dans les territoires sous contrôle de la rébellion, où des milliers de déplacés ne reçoivent aucune aide d'organisations humanitaires internationales et survivent le plus souvent grâce à la solidarité des villageois.

hba/feb

PLUS:afp