NOUVELLES

Obama affûte ses critiques contre Romney dans l'Etat crucial de l'Ohio

09/10/2012 05:56 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Le président des Etats-Unis Barack Obama a affûté mardi ses critiques contre Mitt Romney dans l'Etat crucial de l'Ohio (nord), au moment où son adversaire républicain enregistrait une forte progression dans les sondages.

Devant 15.000 personnes rassemblées sur le campus d'une université à Columbus, M. Obama a prononcé un discours plus nerveux et plus percutant qu'à l'habitude, une semaine après avoir été surclassé par M. Romney lors du premier de leurs trois débats télévisés.

Le président a attaqué l'ancien gouverneur du Massachusetts pour avoir "passé la moitié du pays par pertes et profits", référence à la vidéo volée dite des "47%" divulguée à la mi-septembre et dans laquelle M. Romney évoquait la mentalité d'"assistés" des électeurs de M. Obama.

M. Obama a aussi affirmé que "la partie centrale du plan économique du gouverneur Romney est une réduction d'impôts de 5.000 milliards de dollars qui favorise les Américains les plus riches". Dans un Etat qui abrite de nombreux sous-traitants automobiles, il a rappelé que son adversaire avait appelé à "laisser Détroit faire faillite" en 2008.

Le dirigeant, vantant sa promesse tenue de retirer les soldats américains d'Irak, a noté que M. Romney avait qualifié cette décision d'"erreur". "On ne peut pas tourner la page des politiques ayant échoué dans le passé si on promet de les répéter", s'est-il écrié.

"Nous ne pouvons pas nous permettre de revenir à une politique étrangère qui nous implique dans des guerres sans plan pour y mettre fin", a encore affirmé M. Obama, au lendemain d'un discours de M. Romney consacré à ce dossier.

"Les Américains ont travaillé trop dur. La dernière chose que nous pouvons nous permettre est de revenir aux mêmes politiques (...) Je ne peux pas permettre que cela se produise, et je ne le laisserai pas se produire", a promis le président.

Cette hausse de ton intervient alors que M. Romney, qui était lui aussi en Ohio mardi, a engrangé d'importants gains dans les intentions de vote depuis le débat du 3 octobre, au point de légèrement dépasser M. Obama dans la moyenne des sondages nationaux publiée mardi par le site RealClearPolitics, pour la première fois depuis le début de la campagne.

bur-tq/lor

PLUS:afp