NOUVELLES

Mallaury Nataf: itinéraire gâté d'une enfant des sitcoms

09/10/2012 02:22 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

PARIS - PARIS (Sipa) — Figure incontournable du PAF au milieu des années 90 à l'aune du succès de la sitcom de TF1 "Le miel et les abeilles", Mallaury Nataf se serait-elle brûlé les ailes aux rayons trop ardents de la célébrité facile?

Découverte tôt dimanche par la police en compagnie de son fils âgé de 3 ans, errante dans une rue du centre de Paris, l'ex-vedette du petit écran qui avait effectué l'hiver dernier son retour dans les médias en retraçant sa longue descente aux enfers se retrouve aujourd'hui de nouveau aux abois.

Mallaury Nataf, 40 ans, a été retrouvée dimanche matin vers 3h rue Brantôme à deux pas du Centre Georges-Pompidou avec son fils Shiloh, 3 ans installé dans sa poussette, a-t-on indiqué mardi à Sipa de source proche de l'enquête, confirmant une information du "Parisien".

Après avoir été conduite au poste de police, le parquet a décidé d'un placement de l'enfant au centre d'accueil d'urgence Saint-Vincent-de-Paul. La même source a indiqué que Mallaury Nataf était déjà connue des services sociaux pour délaissement d'enfant depuis 2010. La Brigade des mineurs a été saisie de l'enquête, alors que la comédienne aurait menacé lors de son audition d'alerter la presse sur sa situation.

Sollicité mardi par Sipa, Jean-Luc Azoulay, le "A" d'AB Productions, se veut aussi bienveillant qu'il reste dubitatif. "Tout cela est triste, très triste", a déclaré celui qui avait révélé Mallaury Nataf en 1992. "Sauf que dans cette malheureuse affaire, il est difficile de tirer le vrai du faux", souligne le producteur, au regard des multiples déclarations de son ancienne vedette, aussi confuses qu'elles ont pu être contradictoires.

En dépit de nombreuses apparitions télévisées dès la fin février 2012 en plus d'un élan du coeur de nombreux professionnels mais aussi d'anonymes, personne n'a réellement compris comment Mallaury Nataf n'avait pu rebondir, ne serait-ce que professionnellement. D'autres ont dénoncé une volonté à peine masquée de tirer à elle et à tout prix la couverture médiatique.

Déjà, en février dernier Mallaury Nataf s'était rendue de son propre chef dans les locaux du quotidien "Le Parisien" d'où elle avait lancé un poignant appel à l'aide en expliquant que ses trois enfants (Rafaël, Angeline et Shiloh) lui avaient été retirés par les services de l'Aide sociale à l'enfance (ASE).

Shiloh, le petit dernier de la fratrie né en juillet 2009, est le fruit de l'union de Mallaury Nataf avec un ancien réalisateur d'Europe-1, Eric (Abraham) Gabay, avec qui, en dépit d'une relation tumultueuse, elle aurait convolé en justes noces en mai dernier après que ce dernier s'est converti au judaïsme, ainsi qu'elle l'avait à l'époque raconté à "TV Mag".

xrao/mw

PLUS:pc