NOUVELLES

Les plaidoiries sont terminées au procès de Samuel Moulinneuf-Patry

09/10/2012 04:01 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

Les plaidoiries sont terminées au procès de Samuel Moulinneuf-Patry, qui a repris mardi au palais de justice de Québec après une pause de près de trois semaines. Le jeune homme est accusé de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort.

Le procès devait reprendre avec la preuve de la défense. L'avocat du jeune homme, Me Charles Levasseur, n'a cependant pas présenté de preuves. Il a plutôt présenté sa plaidoirie.

Me Levasseur a prétendu que la Couronne avait offert une preuve approximative, confuse et incomplète pendant le procès. Selon lui, la manoeuvre du camionneur a contribué à l'accident, que Samuel Moulinneuf-Patry n'aurait pu éviter.

Plusieurs témoins ont raconté avoir vu Moulinneuf-Patry consommer drogue et alcool dans les heures qui ont précédé le drame. La défense martèle que ceci ne prouve pas que le jeune homme n'était pas en état de conduire au moment de l'accident.

Rappelons qu'une erreur de procédure a empêché la police d'obtenir un échantillon sanguin dans les heures qui ont suivi l'accident, en septembre 2009.

Par conséquent, la Couronne a tenté de prouver, à l'aide de plusieurs témoignages, que Samuel Moulinneuf-Patry n'était pas en mesure de conduire le soir du drame qui a coûté la vie à Cédric Fournier-Turgeon.

Le juge rendra sa décision le 30 novembre.

PLUS: