NOUVELLES

Les manifestations des pêcheurs pourraient nuire au commerce du homard

09/10/2012 05:21 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Le blocage de livraisons de homards du Maine par des pêcheurs du Nouveau-Brunswick durant l'été va nuire aux relations commerciales du Canada et des États-Unis, estiment certains intervenants.

La pêche au homard vient de se terminer dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, et l'heure est au bilan.

Neil LeBlanc, ancien consul du Canada à Boston, croit que le blocage des livraisons était un grave incident commercial.

« Ça travaille des deux côtés. Nous autres, on dépend de ce marché-là. Quand le monde du Nouveau-Brunswick a dit de ne point importer le homard du Maine, je ne suis pas d'accord avec cette position. La vaste majorité du monde des Maritimes pense que ce n'était point correct », affirme M. LeBlanc.

M. LeBlanc redoute que les États-Unis décident d'arrêter de faire transformer leur homard dans les Maritimes.

Christian Brun, de l'Union des pêcheurs des Maritimes, estime toutefois que les relations entre le Canada et les États-Unis vont se remettre. Il croit que les intervenants de part et d'autre ont tout intérêt à continuer à coopérer.

« Je pense que ce sont toutes les deux industries qui doivent mieux comprendre comment elles ont une spécialité, comment elles ont une importance. Puis ça, je pense que c'est sur le point d'être amélioré, ces relations-là », souligne Christian Brun.

PLUS: