NOUVELLES

Les forces spéciales canadiennes pourraient se munir de sous-marins de poche

09/10/2012 07:59 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

OTTAWA - Les forces spéciales du Canada et des États-Unis s'intéressent de plus près à des mini-submersibles canadiens qui serviraient à effectuer des opérations secrètes.

Ces sous-marins dernier cri, dont certains sont construits au Canada, sont vus par certains acteurs de la communauté des forces spéciales américaines comme un outil essentiel pour des opérations secrètes spécialisées contre des menaces telles qu'al-Qaïda dans des pays côtiers.

Une source sise à Washington a indiqué que la marine américaine avait été impressionnée par le système de secours pour sous-marins qu'elle avait acheté il y a quelques années du fabricant OceanWorks International, en Colombie-Britannique. Cette entreprise vend également des engins submersibles de 7,6 mètres de long pouvant transporter une poignée de soldats.

Les forces spéciales américaines, une force militaire d'élite, seraient intéressée par ce type d'engins, en plus de croire que ces sous-marins de poche seraient «idéaux» pour leurs homologues canadiens, a ajouté la source, qui n'était pas autorisée à s'exprimer publiquement sur la question.

Selon le brigadier-général Denis Thompson, le commandant des forces spéciales canadiennes, aucun programme allant en ce sens n'aurait cependant été prévu. M. Thompson a toutefois admis, lors d'une entrevue à La Presse Canadienne, que l'engin pourrait se révéler être «un outil» de plus.

Des inquiétudes sur la scène nationale et la question de la sécurité des soldats hyper-entraînés font partie des raisons pour lesquelles le brigadier-général a demandé à des employés d'examiner les mini sous-marins au printemps 2011.

L'armée se soucie ainsi d'éventuelles missions dans les trois océans aux eaux froides qui bordent le Canada.

Le groupe ultra secret de commandos connu sous le nom de Force opérationnelle interarmées 2 aurait ainsi attentivement étudié les côtes canadiennes, en plus de se tourner vers le secteur privé, en 2011, pour obtenir de l'aide sur de possibles menaces terroristes provenant de la mer.

Les sous-marins de poche ne sont pas particulièrement abordables. Chacun comporte un prix de 5 millions $, pour une capacité allant jusqu'à 20 sièges dans sa version «touristique». Certains sont actuellement utilisés pour des visites sous-marines.

PLUS:pc