NOUVELLES

Le Premier ministre canadien mercredi en Afrique pour relancer le commerce

09/10/2012 05:08 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Le Premier ministre canadien Stephen Harper se rendra mercredi à Dakar pour relancer les relations commerciales avec l'Afrique, au ralenti depuis plusieurs années.

Le dernier voyage de M. Harper en Afrique remonte à 2007, à l'occasion d'un sommet du Commonwealth en Ouganda. Ces dernières années, son gouvernement a réduit son aide aux pays africains au bénéfice de l'Amérique Latine.

Le Premier ministre cherchera à promouvoir "des relations commerciales plus robustes" avec le Sénégal, lors d'entretiens avec son hôte Macky Sall, a précisé son porte-parole Andrew MacDougall, lors d'un point de presse.

Le porte-parole a souligné que la démocratie faisait des progrès en Afrique, citant l'élection présidentielle au Sénégal en mars et le bon déroulement de la passation de pouvoirs.

"C'est un pays qui a fait de grands pas en avant en démocratie et en économie", s'est-il félicité, rappelant que la transition réussie au Sénégal a contribué au développement d'investissements étrangers sur l'ensemble du continent.

Le Canada négocie actuellement des accords de libre-échange avec 22 pays membres ou observateurs de la Francophonie, dont plusieurs en Afrique.

MM. Harper et Sall devraient également aborder la crise alimentaire au Sahel et la sécurité au Mali, deux facteurs qui risquent "d'accroître l'instabilité dans la région", selon M. MacDougall.

Le Canada s'inquiète toujours de l'insécurité et de violations des droits de l'Homme dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC), a ajouté le porte-parole, tout en relevant que le gouvernement de Kinshasa avait "émis quelques signaux encourageants sur le besoin d'améliorer la situation".

M. Harper doit rencontrer à Kinshasa des représentants de la société civile pour évoquer leurs préoccupations.

Sa visite en Afrique suit de près celle de son chef de la diplomatie, John Baird, lundi au Nigeria, et celle du préside"nt tanzanien Jakaya Kikwete la semaine dernière à Ottawa.

amc/via

PLUS:afp