NOUVELLES

L'accord Séoul-Washington sur les missiles vise à se protéger de Pyongyang (USA)

09/10/2012 11:35 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

L'accord annoncé dimanche entre la Corée du Sud et les Etats-Unis sur le quasi triplement de la portée des missiles balistiques sud-coréens vise à protéger Séoul d'une éventuelle attaque de la Corée du Nord, a indiqué mardi à l'AFP un responsable du département d'Etat.

"La révision (de la portée des missiles) est une réponse prudente, proportionnée et spécifique à la menace des missiles balistiques" de la Corée du Nord, a commenté ce responsable américain.

Séoul a annoncé dimanche la conclusion d'un accord avec Washington lui permettant de presque tripler la portée de ses missiles balistiques, qui couvriront ainsi la totalité de la Corée du Nord, une décision susceptible de déclencher la colère de Pyongyang. La portée des missiles sera étendue à 800 km, contre 300 km actuellement, avait indiqué le conseiller sud-coréen à la sécurité nationale Chun Yung-Woo, avec comme "principal objectif de freiner les provocations militaires du Nord".

"Les Etats-Unis coopèrent étroitement avec la République de Corée (du Sud) en matière de sécurité (...) afin de répondre à la menace posée par les missiles balistiques de la RPDC", la République populaire démocratique de Corée (du Nord), a expliqué le responsable du département d'Etat. Il a jugé que les nouvelles portées des missiles sud-coréens "sont censés améliorer la capacité de la République de Corée (du Sud) à se défendre contre les missiles balistiques de la RPDC".

En réponse à cet accord entre Washington et Séoul, Pyongyang s'est vantée mardi de posséder des missiles stratégiques capables de frapper le territoire des Etats-Unis, un coup de "bluff", selon plusieurs experts.

jkb-nr/mdm

PLUS:afp