NOUVELLES

La FAO reconnaît avoir surestimé le nombre de victimes de la faim dans le nonde

09/10/2012 09:13 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

ROME - L'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a reconnu mardi qu'elle s'était trompée en annonçant en 2009 qu'un milliard de personnes souffraient de la faim dans le monde. Le chiffre exact serait de 870 millions. La méthode de calcul pour obtenir cette estimation était erronée, a expliqué la FAO.

«Nous avons obtenu cette estimation à l'aide de chiffres fournis par des sources extérieures aux Nations unies, puis nous les avons introduits dans un de nos modèles statistiques. Nous avons agi sous la pression des gouvernements qui voulaient avoir un chiffre rapidement pour comprendre comment l'augmentation des prix alimentaires et la récession économique pouvaient amener des personnes à souffrir de la faim», a expliqué Kostas Stamoulis, directeur du département de développement économique en agriculture de la FAO.

En 2009, la FAO avait annoncé qu'un milliard de personnes, soit un sixième de la population mondiale, souffraient de malnutrition. Un sommet extraordinaire s'était alors organisé au siège de l'organisation à Rome. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, avait décidé de faire une grève de la faim d'une journée pour afficher sa solidarité. Le G8, le groupe des huit pays les plus riches, avait fait un don de 20 milliards $ US de graines, de fertilisants et d'outils pour aider les pays les plus pauvres à se nourrir par eux-mêmes.

La FAO a annoncé mardi lors de la présentation de son rapport annuel sur l'insécurité alimentaire que le nombre de personnes affamées dans le monde était en baisse depuis deux décennies.

PLUS:pc