NOUVELLES

Iran: la cotation des devises suspendue sur un marché gelé

09/10/2012 07:44 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

La cotation de toutes les devises étrangères sur le marché libre a été suspendue mardi par la plupart des sites spécialisés iraniens, alors que toutes les transactions demeuraient gelées une semaine après l'effondrement de la monnaie iranienne.

Aucun des principaux sites dédiés au marché parallèle des devises et de l'or ne publiait mardi de taux de change pour le dollar, l'euro ou la livre britannique ni pour aucune autre devise étrangère.

Dans le passé, les autorités ont censuré à plusieurs reprises les cotations des sites spécialisés lorsque le rial iranien était trop malmené sur le marché libre.

Dans le centre de Téhéran, le dollar était toujours affiché mardi chez les changeurs officiels du marché libre au taux de 28.500 rials imposé depuis samedi par la Banque centrale, mais tous affirmaient n'avoir aucune devise à vendre.

Sur le petit marché noir qui s'est développé depuis la semaine dernière, le billet vert était proposé autour de 32.000 rials à l'achat et 34.000 à la vente, en hausse de 2.000 rials par rapport à la veille.

Le marché libre des devises est bloqué depuis le 3 octobre, lorsque la monnaie iranienne a dévissé de 40% en quelques heures pour tomber de 26.000 à 36.000 rials par dollar. Cette chute a provoqué des incidents entre des acheteurs paniqués et les forces de l'ordre, et la fermeture des bureaux de change pendant 48 heures.

Les changeurs officiels ont pu réouvrir samedi, mais à un taux imposé par la Banque centrale qu'ils refusent d'appliquer par crainte de perdre de l'argent.

L'Iran fait face depuis plusieurs mois à une pénurie croissante de devises, empêchant désormais la Banque centrale de soutenir le rial qui a perdu près des deux tiers de sa valeur sur le marché libre depuis le début de l'année.

Cette pénurie résulte des sanctions économiques occidentales de plus en plus rigoureuses contre le programme nucléaire controversé de Téhéran, qui empêchent notamment l'Iran de rapatrier une part importante des devises que lui procurent ses exportations, notamment pétrolières.

A côté du marché libre, le taux bancaire officiel du dollar est toujours de 12.260 rials, mais ce taux fixe, inchangé depuis depuis plusieurs mois, est réservé aux administrations ou à quelques entreprises importatrices dans des secteurs jugés essentiels pour le pays.

bur-lma/sgh/sw

PLUS:afp