NOUVELLES

CORRIGÉ: Baisse de l'immigration juive de France vers Israël en 2012 (ministère israélien)

09/10/2012 01:36 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

L'immigration juive en Israël à partir de la France enregistre une légère baisse depuis début 2012, malgré la tuerie de Toulouse et les incidents des derniers mois visant la communauté juive en France, selon des statistiques du ministère israélien de l'Intégration.

Selon ces chiffres, 1.331 personnes de France ont immigré en Israël entre janvier et août 2012, contre 1.500 pour la même période de l'année 2011, soit une diminution de quelque 11%.

Pour l'ensemble de l'année 2011, le ministère de l'Intégration avait recensé 1.916 immigrants de France, un chiffre correspondant à la moyenne annuelle des cinq dernières années, alors qu'en 2005, on comptait près de 3.000 immigrants de France.

"Il n’y a aucun signe d’aliyah (immigration des juifs en Israël) massive de France en vue, en dépit du malaise que vivent les juifs français ces derniers mois", a commenté Avi Zana, directeur d’AMI ("Aliyah et Meilleure Intégration"), l'association qui vient en aide aux juifs de France qui "montent" en Israël.

Parmi les quelque 15.000 à 20.000 "olim" (immigrants juifs) du monde entier chaque année, plus de 5.000 viennent de Russie et des pays d’Europe de l’Est, près de 3.000 des Etats-Unis et 1.800 d’Ethiopie.

La communauté juive de France compte entre 350.000 et 500.000 personnes, selon les diverses estimations, ce qui en fait la plus grande communauté juive d'Europe.

Depuis la création de l'Etat hébreu, en mai 1948, plus de trois millions de personnes ont immigré en Israël, dont près d'un million de l'ex-URSS depuis 1990 et plus de 90.000 de France.

La "Loi du retour" israélienne accorde automatiquement la nationalité aux juifs qui viennent s'installer en Israël. Des non-juifs peuvent en bénéficier si leur conjoint ou un de leurs parents est d'origine juive.

Les actes antisémites en France ont augmenté de 45% sur les huit premiers mois de 2012 et sont de plus en plus violents, selon le Service de protection de la communauté juive (SPCJ).

Une cellule islamiste radicale, composée de jeunes Français convertis, a été démantelée le week-end dernier par la police française. Ses membres sont soupçonnés d'avoir commis un attentat contre une épicerie casher et projeté d'autres actions visant la communauté juive.

mib/agr/cco

PLUS:afp