NOUVELLES

Cinq morts, dont un juge, dans des violences en Irak

09/10/2012 10:44 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

Cinq personnes, dont un juge et le garde du corps d'un député, ont péri mardi dans des violences survenues en Irak, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires et médicales.

Le juge Abbas al-Abadi a été abattu par des inconnus devant chez lui à Hay al-Arabi, un quartier de la ville de Mossoul (nord), selon un lieutenant de police et un médecin de l'hôpital municipal.

A Moussayeb, à 60 km au sud de Bagdad, des hommes armés ont abattu Dhia Konein, l'un des gardes du corps de l'influent député Ali Alaq, après lui avoir tendu une embuscade alors qu'il conduisait son véhicule. Ils ont ensuite pris la fuite, selon la police municipale et une source médicale.

Près de Mossoul, dans la ville de Tal Afar, deux membres de l'Union Patriotique du Kurdistan (UPK) du président irakien Jalal Talabani ont été tués par l'explosion d'une bombe placée en bord de route, ont indiqué pour leur part un lieutenant de police et un médecin de l'hôpital municipal.

Et dans Bagdad, des hommes armés ont ouvert le feu sur la voiture du général de police Chaker Mahmoud. Selon un responsable des forces de sécurité, le chauffeur a été tué. Un employé des services médicaux a confirmé la mort d'une personne, et ajouté qu'une autre avait été blessée.

Les violences ont fortement diminué en Irak depuis 2006/2007, mais les attentats restent fréquents. Le mois de septembre a été le plus meurtrier dans le pays en deux ans avec 365 personnes tuées dans les violences qui secouent l'Irak, embourbé dans une crise politique doublée de graves lacunes dans sa gestion de la sécurité.

bur-gde/cco

PLUS:afp