NOUVELLES

Canada: 20 millions de dollars aux pays pauvres pour la santé mentale

09/10/2012 09:06 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST
CP

Le Canada a annoncé mercredi une aide de près de 20 millions de dollars pour des programmes de soins dans le domaine de la santé mentale à une quinzaine de pays en développement, dont la moitié en Afrique.

L'annonce de cette aide coïncide avec une visite en Afrique du Premier ministre Stephen Harper, attendu mercredi à Dakar, au Sénégal, avant de gagner vendredi Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), pour le sommet de la Francophonie.

"Les problèmes de santé mentale sont peut-être les plus négligés de toutes les maladies négligées", a déclaré le Dr. Peter Singer, directeur de l'organisme financé par le gouvernement fédéral canadien, Grand Challenges Canada, qui gère cette aide.

"Il y a entre 400 et 450 millions de personnes dans le monde avec des problèmes de santé mentale et environ 75% d'entre elles (350 millions) vivent dans le monde en développement. 85% de ces dernières ne reçoivent aucun traitement", a-t-il expliqué à l'AFP.

Grand Challenges a retenu des projets situés dans 14 pays en développement: sept en Afrique (Nigeria, Kenya, Zimbabwe, Ethiopie, Malawi, Zambie et Ouganda), quatre en Asie (Afghanistan, Pakistan, Népal et Sri Lanka) et trois dans les Caraïbes (Haïti, Belize et Guyana).

Plusieurs des pays concernés sont des zones de conflit armé ou de catastrophe naturelle (Haïti), a relevé M. Singer. Les projets qui y seront implantés doivent combattre la dépression, la démence, la drogue et les problèmes mentaux chez les enfants.

Selon M. Singer, au Canada, comme dans la plupart des pays développés, il y a un psychiatre pour 8.000 personnes mais en Ethiopie, un pour deux millions.

Les moyens de lutte vont de l'incitation aux membres de la famille du malade à lui fournir des soins à l'utilisation de médias modernes (textos, téléphone portable et internet) pour les mettre en contact avec des médecins capables de les conseiller.

De tels moyens pourront être mis en oeuvre par exemple en Afghanistan. Selon une responsable de Grand Challenges, le Dr. Pamela Kanellis, 50% d'Afghans âgés de plus de 15 ans connaissent des problèmes de santé mentale.

via/jl/lor/are