INTERNATIONAL

Le protestantisme en baisse et l'athéisme en hausse aux Etats-Unis

09/10/2012 12:30 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST
Shutterstock

NEW YORK, États-Unis - Pour la première fois de l'histoire des États-Unis, les protestants représentent moins de 50 pour cent de la population, tandis que le nombre d'athées est en hausse, selon une étude publiée mardi.

D'après le rapport «Pew Forum on Religion and Public Life», 48 pour cent des Américains se disent protestants, à une époque où aucun protestant ne siège à la Cour suprême et où le ticket républicain pour la présidentielle du 6 novembre ne compte pas de protestant.

L'une des raisons de cette baisse est le passage à 20 pour cent du nombre de personnes qui ne s'identifient à aucune religion, contre 15 pour cent au cours des cinq dernières années.

Parmi les personnes non croyantes, Pew regroupe les athées, mais aussi les agnostiques et une minorité de personnes qui se considèrent comme «spirituelles» mais pas «religieuses». Ces Américains ne sont pas en quête d'un courant religieux et ont rompu définitivement avec toute religion.

Cette tendance vers l'athéisme a des répercussions politiques. Les Américains qui ne pratiquent aucune religion votent majoritairement pour le camp démocrate, un choix politique qui s'est renforcé ces cinq dernières années, passant de 17 pour cent à 24 pour cent. Ils soutiennent aussi plus activement le droit à l'avortement et le mariage homosexuel que le reste des Américains.

Le rapport se fonde sur plusieurs études, dont un sondage mené auprès de 3000 adultes interrogés entre le 28 juin et le 9 juillet 2012. En ce qui concerne la majorité protestante, l'étude s'est appuyée sur les réponses de plus de 17 000 personnes.