NOUVELLES

A quoi ressembleront les chaînes de télé lancées par Youtube en France dès novembre?

09/10/2012 12:21 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

PARIS - PARIS (Sipa) — La plate-forme de partage de vidéos Youtube a annoncé lundi le lancement en France de treize chaînes originales. Elles diffuseront dès la mi-novembre des contenus thématiques variés: divertissement (Very Watch, It's big, Rendez-vous à Paris), musique (Taratata on air), gastronomie (La chaîne Marmiton, Let's cook), humour (FFSK, Huha, Studio Bagel), actu (Euronews Knowledge), famille (Auféminin La tribu), sport (X-Treme Video) ou encore santé (Doctissimo play).

Tous les contenus seront accessibles gratuitement en ligne via un compte utilisateur, mais aussi sur mobiles, tablettes ou via la télévision connectée.

La télé version Youtube, ça ressemble à quoi? Les chaînes télé reprendront le principe des chaînes déjà existantes sur le site Youtube. Les vidéos seront mises en ligne de manière régulière tout au long de la journée.

"Pas question d'instaurer des grilles de programmes linéaires comme celles des chaînes historiques du petit écran", détaille Youtube France à Sipa. Il s'agit plutôt de créer des programmes courts dans l'esprit web, "sketches", "web séries", "pastilles de comédiens vidéoblogueurs"... que les internautes pourront cliquer et zapper à souhait.

Que pourra-t-on voir sur ces nouveaux canaux? Chaque chaîne a déjà annoncé son identité, gardant le secret sur ses programmes inédits. La chaîne FFSK (pour "Fédération française du sketch"), lancée par Kabo Productions (producteur de la mini-série à succès "Scènes de ménage" sur M6, NDLR), mise par exemple sur les programmes courts humoristiques.

"En tant que fédération, on se devra bien sûr de promouvoir les talents, mais on trouvera aussi sur FFSK des infos liées à l'humour, des concours...", commente Bertrand Wolff, responsable de la chaîne. Kabo Productions devrait aussi faire appel à des humoristes de renom dont les noms seront dévoilés à la mi-novembre. La chaîne web est l'occasion, selon M. Wolff, de "varier les formats", dans un "process de production complètement différent" de celui pensé pour la télévision.

Euronews Knowledge mettra, quant à elle, à disposition "une sélection des reportages et magazines parmi les plus incisifs" diffusés à la télévision, précise-t-on à Sipa. Euronews piochera dans son catalogue de magazines pour les rendre disponibles dans une logique de VOD gratuite. Si la chaîne tournera dans un premier temps sur des productions reprises du flux télé, elle n'exclut pas à terme de créer un flux live inédit propre à Euronews Knowledge.

Résultat, Youtube propose une logique de consommation télévisuelle aux antipodes de la consommation traditionnelle, en s'adaptant notamment aux pratiques du zapping.

Le géant de la vidéo devient ainsi un producteur de contenus originaux, en partenariat avec des acteurs de renom de la télévision (CAPA, Endemol, Euronews, Troisième oeil, Banijay) mais aussi du web (Aufeminin.com, Doctissimo.fr). L'enjeu économique est considérable, puisque Youtube, premier site communautaire de vidéos en lignes au monde, attire mensuellement 27 millions de visiteurs uniques en France.

mhs/sbo/mw

PLUS:pc