NOUVELLES

Wall Street démarre en baisse à cause des craintes sur l'Europe et la Chine

08/10/2012 10:15 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

Wall Street a démarré dans le rouge lundi, les investisseurs s'inquiétant de la révision à la baisse de la croissance chinoise par la Banque mondiale et de l'incertitude sur une demande d'aide ou non de l'Espagne: le Dow Jones reculait de 0,28% et le Nasdaq de 0,50%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 38,68 points à 13.571,47 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 15,81 points à 3.120,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 lâchait 0,39% (-5,65 points) à 1.455,28 points.

La Bourse de New York avait fini sans direction vendredi, le marché effaçant en fin de séance les bénéfices engrangés plus tôt grâce à l'annonce d'une baisse surprise du chômage aux Etats-Unis en septembre: le Dow Jones avait gagné 0,26% à 13.610,15 points, au plus haut depuis le 10 décembre 2007, et le Nasdaq avait perdu 0,42%, à 3.136,19 points.

Alors qu'aucun indicateur n'était attendu aux Etats-Unis lundi en raison d'un jour semi-férié dans le pays, "les marchés financiers étaient sous pression à cause des inquiétudes sur la croissance économique chinoise après la révision à la baisse par la Banque mondiale (BM) de ses prévisions pour la deuxième économie de la planète", ont souligné les analystes de Wells Fargo.

La croissance dans ce pays ne devrait être que de 7,7% cette année contre 9,3% l'an dernier, selon la BM, et ce ralentissement devrait entraîner dans son sillage l'ensemble des pays en développement de l'Asie de l'Est et du Pacifique.

Les cours sont également affectés par "la persistance des incertitudes sur une demande de sauvetage par l'Espagne", qui se montre toujours réticente à faire appel à un plan de secours global, et "les inquiétudes sur le risque de défaut de la Grèce", qui attend le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide, ont précisé les experts de Charles Schwab.

Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent lundi et les investisseurs attendent entre autres des avancées sur ces deux pays.

Les opérateurs anticipaient par ailleurs un éventuel recul des bénéfices des entreprises au cours de la saison des résultats trimestriels, débutant mardi.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans avançait à 1,746% contre 1,732% vendredi et celui à 30 ans à 2,974% contre 2,966% en fin de semaine dernière.

jum/ved/sam

PLUS:afp