NOUVELLES

Une chaîne de télévision indienne accuse des arbitres de corruption

08/10/2012 05:38 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

Une chaîne de télévision indienne assure lundi avoir piégé six arbitres de cricket de premier plan, accusant ces derniers d'avoir accepté de truquer des matches et de livrer des informations sur des équipes en échange d'argent.

India TV a notamment diffusé des images où l'on voit des arbitres (trois Srilankais, deux Pakistanais, un Bangladais) discuter avec des journalistes "déguisés", leur proposant de leur fournir des informations sur la participation d'un joueur à un match contre une somme d'argent en liquide.

L'un des six arbitres incriminés, le Bangladais Nadir Shah, a catégoriquement nié les accusations de corruption.

"Ce ne sont que des bêtises. Si j'étais prêt à truquer un match, je serais pris par l'ICC (International Cricket Council, la fédération internationale). Aucun arbitre n'arrange les rencontres", a-t-il déclaré à l'agence Press Trust of India.

A l'inverse, le président d'India TV soutient être en possession de preuves accablantes de corruption.

"Nous avons tout sur les cassettes", a assuré le président d'India TV Rajat Sharma.

L'ICC a demandé par voie de communiqué à la chaîne de télévision de lui fournir les bandes, précisant qu'aucun des six arbitres mis en cause n'a officié lors de la Coupe du monde "Twenty20" ans qui s'est achevée dimanche par la victoire du Sri Lanka à Colombo.

En mai, la diffusion par une chaîne de télévision indienne d'enregistrements clandestins montrant des joueurs acceptant de truquer des matchs contre de l'argent avaient conduits à la suspension de sportifs.

Depuis 2000 et la suspension à vie de Salim Malik, capitaine du Pakistan, l'univers du cricket est régulièrement secoué par des affaires de matchs truqués et de corruption, et plusieurs joueurs ont été sanctionnés par les autorités sportives des nations phares de ce sport.

pc/co/bm/el

PLUS:afp