NOUVELLES

Étude: les gestionnaires de régimes de retraite prêts à prendre plus de risques

08/10/2012 04:24 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST

OTTAWA - Les gestionnaires de régimes de retraite envisagent de prendre davantage de risques dans l'optique de gonfler les rendements dans un contexte de bas taux d'intérêt persistants et de marchés boursiers volatiles, laisse croire un rapport de Pyramis Global Advisors, dévoilé lundi.

Derek Young, président de la division de répartition de l'actif mondial et vice-président, a souligné que les régimes concernés ont généralement établi des «attentes très élevées» quant au rendement, et que par conséquent, les gestionnaires revoient leur stratégie d'investissement pour respecter ces objectifs.

M. Young a soutenu que ceux-ci se tournaient davantage vers les solutions de placement non liquides.

Les attentes quant au rendement sur les investissements varient à travers le monde, mais les régimes canadiens planchent en moyenne sur un rendement de six pour cent, indique le sondage. Cela se compare à des objectifs de huit pour cent aux États-Unis et de cinq pour cent en Europe et en Asie.

Néanmoins, l'enquête montre que 36 pour cent des gestionnaires de régimes redoutent de ne pas être en mesure d'atteindre les rendements projetés au cours des cinq prochaines années, un ratio qui est de 40 pour cent au Canada.

Selon Pyramis Global Advisors, ces gestionnaires font face à une pression extraordinaire autour de ces rendements attendus.

Alors que les marchés boursiers se sont écroulés durant la crise financière et sont demeurés volatiles, les régimes à prestations déterminées ont aussi vu leurs dettes grimper en raison des faibles taux d'intérêt.

L'enquête de Pyramis a porté sur 632 régimes publics et privés dans 16 pays, incluant 92 au Canada. Au total, les régimes concernés détiennent 5000 milliards $ en actifs.

M. Young a affirmé que la vision généralement axée sur le long terme se transforme.

Il a expliqué que les gestionnaires cherchent à augmenter leur participation aux sous-catégories d'actifs plus audacieuses, notamment les actions et les créances des marchés émergents.

Alors que 48 pour cent disent mener des analyses de risque internes plus fréquemment depuis la crise financière, 41 pour cent des répondants affirment avoir adopté des méthodes plus «tactiques» ou «opportunistes» pour leurs décisions de placement ces dernières années.

Pyramis Global Advisors, une filiale de Fidelity Investments, offre des produits et des services de gestion d'actif à une vaste clientèle mondiale comptant des régimes de retraite à prestations ou à cotisations déterminées des secteurs publics et privés, des fonds de dotation, des fondations, des sociétés d'assurance et institutions financières. Au 30 juin 2012, l'ensemble de l'actif géré par la firme dépassait les 180 milliards $ US.

Établie à Smithfield, dans le Rhode Island, aux États-Unis, Pyramis possède des bureaux à Boston, Toronto, Montréal, Londres et Hong Kong.

PLUS:pc