NOUVELLES

Romney approuvera Keystone XL dès son premier jour au pouvoir, selon Paul Ryan

08/10/2012 06:56 EDT | Actualisé 08/12/2012 05:12 EST
AP
In this photo taken Oct. 4, 2012, Republican presidential candidate, former Massachusetts Gov. Mitt Romney speaks in Denver. Romney is shifting sharply to the political center as he begins to deliver a closing argument aimed at a slice of moderate, undecided voters a month before Election Day. (AP Photo/Charles Dharapak)

SWANTON, États-Unis - Le candidat républicain à la vice-présidence des États-Unis, Paul Ryan, a déclaré lundi que si Mitt Romney était élu en novembre, il donnerait le feu vert au projet d'oléoduc Keystone XL de TransCanada (TSX:TRP) dès son premier jour au pouvoir.

M. Ryan a affirmé devant des partisans réunis à Toledo, en Ohio, que l'approbation de ce projet d'oléoduc, qui servirait à transporter le pétrole produit à partir des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'à des raffineries au Texas, entraînerait la création de milliers d'emplois.

«Nous devons exploiter les ressources énergétiques que nous possédons dans ce pays afin de créer des emplois», a-t-il lancé.

Paul Ryan en a profité pour critiquer les décisions prises par le président américain dans ce dossier.

Barack Obama a bloqué le projet en évoquant les incertitudes liées au tracé, qui doit éviter la région écologiquement sensible des Sandhills, dans le Nebraska. Il a toutefois encouragé la réalisation d'un oléoduc plus court entre l'Oklahoma et le golfe du Mexique.

Mais c'est la concrétisation du projet dans son intégralité qui permettrait aux usines et aux entrepreneurs en construction de procéder à des embauches massives, fait valoir le colistier de Mitt Romney.

«Pensez à tous ces emplois», a dit Paul Ryan.

Selon le représentant républicain du Wisconsin, l'Amérique du Nord possède assez de ressources pour devenir complètement indépendante sur le plan énergétique d'ici huit ans.

Le passage de Paul Ryan en Ohio lundi a donné le coup d'envoi à une autre semaine chargée pour les candidats à la présidence américaine dans cet État pivot. M. Obama et son adversaire républicain y feront campagne mardi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Obama vs. Romney